Notre plan :

  • Le plan du Congrès du travail du Canada ne modifie aucune limite ou exclusion de gains, mais il double les prestations du RPC. Il est utile aux deux tiers des Canadiens et Canadiennes qui gagnent le maximum des gains annuels ouvrant droit à pension ou MGAP (53 900 $ en 2016) ou moins et il haussera les prestations du RPC des personnes à revenu moyen qui gagnent plus que le MGAP.
  • Le plan du CTC vise à porter la prestation des 25 % actuels à 50 % de la moyenne des gains en carrière. En dollars de 2016, cela ferait passer la prestation de retraite mensuelle maximale du RPC de 1 092,50 $ à 2 185 $.
  • Pour que puisse être financée la partie supplémentaire de la prestation, les cotisations au RPC sur les gains ouvrant droit à pension (en 2016, revenu d’emploi annuel de 3 500 $ à 54 900 $) augmenteraient également (de 2,45 %) pour les employés et les employeurs. Le total des cotisations combinées de l’employé et de l’employeur serait de 14,8 %. Le plan du CTC prévoit la mise en œuvre de l’augmentation de cotisation de façon échelonnée également sur sept années.

Calculateur du RPC

  • Le calculateur du RPC indique l’augmentation des prestations du RPC qu’une personne d’un certain âge et d’un certain niveau de revenu toucherait à la fin du doublement des prestations, en dollars de 2016. Le calculateur produit une approximation des prestations du RPC fondée sur les hypothèses suivantes :  
    • La personne prend sa retraite à l’âge de 65 ans.
    • L’utilisateur n’a jamais touché et ne touchera jamais de prestations d’invalidité du RPC.
    • L’utilisateur travaille et cotise au RPC pendant toute sa carrière.
    • Le ratio de ses gains au MGAP de 2016 (54 900 $) demeurera le même pendant sa carrière entière.
    • Les 39 années où les gains du cotisant ont été les plus élevés sont prises en compte dans le calcul des prestations accrues du RPC; un maximum de 8 années de faibles gains peut être retiré des calculs. Les années de non-participation sont considérées comme des années où les gains ont été nuls.
    • Le total des prestations du RPC est calculé comme si le doublement échelonné s’était déjà terminé et que la personne avait pris sa retraite à l’âge de 65 ans en 2016.
    • Remarque : Les personnes de 26 ans et plus auront moins que les 39 années de cotisation au taux plus élevé. Il s’ensuit que leurs prestations du RPC augmenteront de moins que 100 % (soit le plein doublement).