Samedi, 25 avril 2015

Résoudre la crise des soins de santé

La population du Canada est vieillissante. En 2026, une personne sur cinq aura atteint l’âge de 65 ans, et d’ici 10 ans il y aura une pénurie de 86 000 lits de soins de longue durée. Étant donné que bon nombre d’entre nous ont déjà de la difficulté à trouver des soins de longue durée de qualité pour nos proches, il n’est guère surprenant que nous soyons inquiets des soins dont nous aurons besoin dans l’avenir.

4 million

Et ce ne sont pas seulement les personnes âgées qui attendent. Quatre millions de Canadiens et de Canadiennes n’ont pas de médecin de famille.

Tandis que la population attend des soins, le gouvernement fédéral rompt sa promesse d’injecter les fonds nécessaires dans le système.

Tous les partis politiques étaient d’avis que cet engagement était l’unique moyen d’assurer que les Canadiens et les Canadiennes obtiennent les soins dont ils ont besoin, malgré le vieillissement rapide de la population et l’augmentation de la demande et des coûts.

Mais en 2013, le gouvernement a rompu cette promesse, en rattachant toute nouvelle augmentation à la croissance économique. Même si l’économie du Canada surpasse les prévisions et s’améliore, il est peu probable que les augmentations dans le financement de la santé dépassent 3 p. cent.

Ce qui signifie qu’il y aura un manque à gagner d’environ 36 milliards de dollars dans les transferts en santé d’ici 2024.

Cela n’a aucun sens.


doctore fr

Nous avons un meilleur plan.

Un plan qui fera en sorte que les Canadiens et les Canadiennes obtiendront les soins dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin. Un plan qui permettra aussi de créer de bons emplois.

Au lieu d’effectuer des compressions, revenons au plan initial qui visait à investir suffisamment dans le système pour recruter et former les professionnels de la santé dont nous avons besoin et améliorer l’accès aux soins de longue durée de qualité.

Investissons également dans un régime universel d’assurance-médicaments. Aujourd’hui, plus de 3 millions de Canadiens et de Canadiennes n’ont pas les moyens d’acheter les médicaments dont ils ont besoin. Une étude publiée dans le Journal de l’Association médicale canadienne démontrait qu’un investissement annuel de seulement un milliard de dollars permettrait d’économiser 7,3 milliards de dollars chaque année, soit une réduction de 32 p. cent des dépenses totales pour les médicaments sur ordonnance.

Investir dans le système de soins de santé du Canada bénéficiera à tous les Canadiens et les Canadiennes. Il entraînera la création d’emplois qualifiés de grande qualité et aidera la population à demeurer en santé et au travail. Ce sont des avantages à long terme pour notre économie qui peuvent seulement être réalisés grâce à des investissements.

Investir dans notre système de soins de santé, c’est le meilleur choix pour tous les Canadiens et les Canadiennes.