Mardi, 4 mars 2014

womens day banner french

La Journée internationale des femmes est l’occasion de réfléchir aux progrès que nous avons réalisés au regard de l’équité, de la justice et de l’égalité pour les femmes au Canada et dans le monde entier. C’est le moment de s’inspirer des changements que nous avons accomplis ensemble et de renouveler notre détermination à résoudre les problèmes en suspens. Quand les travailleuses s’unissent pour l’équité, notre force fait avancer l’égalité des femmes et les changements positifs sur le lieu de travail et dans la société.

Grâce à notre action, la rémunération des femmes s’est améliorée, l’écart salarial entre les sexes s’est réduit, les avantages négociés ont augmenté, les congés et autres dispositions se sont assouplis pour permettre aux femmes d’équilibrer leurs responsabilités professionnelles et familiales. Nous avons su rendre le milieu de travail plus sûr en combattant le harcèlement et la discrimination. Nos efforts ont aidé à ouvrir des portes aux femmes travaillant dans le domaine des métiers et de la technologie et à renforcer le leadership et la participation politique des femmes. Les changements apportés par les syndicats sont très encourageants.

Le mouvement syndical du Canada continue de se battre pour que les gouvernements prennent leurs responsabilités face à la crise des services de garde à l’enfance et dans le dossier de l’élargissement du Régime de pensions du Canada pour assurer à tous une retraite dans la dignité et la sécurité.

Nous savons que les femmes ne sont pas toujours en sécurité sur leur lieu de travail. 10 % des femmes âgées de 18 à 24 ans déclarent avoir été victimes de harcèlement sexuel au travail au cours des 12 derniers mois. Selon l’Association des commissions des accidents du travail du Canada (ACATC), cinq pour cent des femmes qui sont décédées au travail en 2012 ont été abattues avec une arme à feu. La moitié des femmes canadiennes seront au moins une fois dans leur vie victimes de violences physiques ou sexuelles. Chaque jour, plus de 3 000 femmes (et leurs 2 500 enfants) trouvent refuge dans des foyers d’accueil d’urgence pour échapper à la violence conjugale. Les statistiques sont encore plus lourdes lorsqu’il s’agit des femmes réfugiées et des immigrantes récentes, des femmes handicapées, des femmes et des filles autochtones, des femmes racialisées et des femmes trans.

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, nous invitons nos membres ainsi que l’ensemble des travailleuses et des travailleurs à nous aider à trouver des solutions pour rendre les lieux de travail plus sûrs en répondant à notre enquête et en encourageant les autres à faire de même.

Pour répondre à l’enquête.  L’enquête aidera à rompre le silence autour de la violence sur le lieu de travail et des conséquences de la violence conjugale. 

Travaillons ensemble pour inspirer des changements favorables aux femmes et à tous les travailleurs. Dénoncez et combattez la violence en milieu de travail, à la maison et dans la collectivité.