childcare

Jeudi, 5 mars 2015

En cette Journée internationale des femmes, nous célébrons les réalisations des femmes et réfléchissons aux obstacles à l’égalité qui subsistent. Compte tenu de l'élection fédérale cette année, le Congrès du travail du Canada a décidé de mettre l'accent sur les difficultés d’accès à des services de garde de qualité pour toutes les familles du Canada.

De concert avec les autres parties qui militent en faveur des services de garde, le CTC participera à une semaine d’action du 10 au 17 mai 2015 avec des événements qui se tiendront partout au pays pour célébrer les services de garde en tant que bien public et lancer un appel à l’établissement d’un système assurant à toutes les familles l’accès à des services de garde de qualité qui leur sont abordables. Nous voulons que le gouvernement fédéral s’engage à financer un système national de services de garde à l’enfance et à travailler avec les provinces dans sa création.

Le mouvement syndical préconise depuis longtemps les services de garde à l'enfance, parce que tout le monde gagne quand les parents peuvent aller travailler en sachant que leurs enfants sont en sécurité et qu’on en prend bien soin. Depuis deux ans, nous parlons à nos membres des difficultés qu'ils rencontrent quant à la garde d'enfants; nous connaissons donc la dure réalité des familles d'aujourd'hui.

Les avantages économiques des services de garde à l’enfance sont bien reconnus ou, comme l’a indiqué la Banque TD, « indéniables ». Selon son rapport « l’investissement dans l’éducation de la petite enfance peut aider à régler les principaux problèmes économiques et sociaux du Canada. Il peut aider à réduire la pauvreté, à combler les pénuries de main-d’œuvre spécialisée et à accroître la productivité et l’innovation ainsi qu’à atteindre d’autres objectifs nationaux prioritaires ».

Les services de garde à l’enfance apportent aux femmes une aide dont elles ont besoin pour pouvoir travailler, parfaire leur instruction et recevoir une formation. Nous avons vu le succès du système québécois d’aide à la garde d’enfants, qui a permis une augmentation considérable de la participation des femmes à la population active et une réduction des taux de pauvreté. Le Québec nous a montré que les sommes consacrées aux services de garde peuvent être récupérées grâce à l’augmentation des recettes fiscales et à d’autres avantages socio-économiques.

Le mouvement syndical du Canada a remporté de nombreuses victoires pour les travailleuses. Nous célébrons ces victoires à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Que ce soit par l’adoption des congés de maternité et des congés parentaux, des pensions publiques, de l’équité salariale ou de lois sur la sécurité au travail, nous avons donné le pas à l’amélioration des conditions de travail de toutes les femmes du Canada. Nous revendiquons maintenant un système national de services de garde à l’enfance qui permettrait à tous les parents de compter sur des services de garde de qualité.