Dimanche, 3 décembre 2017

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des personnes handicapées en lançant des appels à l’action concrète pour favoriser la sécurité économique, l’emploi et l’inclusion des personnes ayant un handicap au Canada.

Le gouvernement fédéral a annoncé cette semaine qu’il engageait des consultations sur la signature du Protocole facultatif de la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (CDPH). La signature de ce Protocole permettrait aux personnes vivant au Canada qui croient que leurs droits garantis par la Convention ont été violés de porter plainte à l’ONU.

Les syndicats revendiquent en outre que ces droits soient assujettis à la législation canadienne. Le CTC a participé dernièrement à des consultations sur une nouvelle loi fédérale concernant l’accessibilité. Il n’est pas étonnant que l’emploi ait été le principal sujet d’inquiétude traité pendant ces consultations.

« Nous souhaitons que la nouvelle loi instaure une nouvelle approche large fondée sur les droits qui non seulement améliorerait l’accessibilité mais aussi favoriserait l’inclusion des personnes ayant un handicap dans tous les volets de la vie au Canada », dit Hassan Yussuff, président du CTC.

Le CTC milite depuis longtemps en faveur des Canadiennes et Canadiens ayant un handicap et des travailleuses et travailleurs blessés ainsi que de l’adoption de lois et règlements forts en matière de santé et de sécurité qui accroissent la sécurité de tous les travailleurs et les travailleuses. Les syndicats du Canada s’efforcent en outre d’accroître l’accès au marché du travail des Canadiennes et Canadiens ayant un handicap et des travailleuses et travailleurs blessés.

Plus tôt cette année, l’ONU a examiné la conformité du Canada à la Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées et a recommandé des mesures concrètes à prendre, y compris l’adoption d’une politique sur l’emploi des personnes ayant un handicap et de stratégies permettant de leur assurer l’accès au travail décent.

« Nous avons hâte que le gouvernement fédéral adopte la loi sur l’accessibilité qu’il a promise », déclare M. Yussuff. « Nous espérons qu’elle ouvre clairement la voie au nivellement des nombreux obstacles à l’inclusion auxquels les personnes ayant un handicap et les personnes sourdes et malentendantes se heurtent », ajoute-t-il.

En mai 2017, les déléguées et délégués à l’Assemblée triennale du CTC ont voté afin d’établir les priorités du CTC pour les trois prochaines années. Ces priorités comprennent l’incitation du gouvernement fédéral à rendre remboursable le crédit d’impôt pour personnes handicapées, à réviser et à modifier le Programme de prestations d’invalidité du RPC de manière à en faciliter l’accès et à accroître les montants des prestations et à élargir la clause d’exclusion pour invalidité du RPC afin qu’elle s’applique à la prestation de retraite bonifiée.