Jeudi, 5 octobre 2017

Le 7 octobre 2017 sera le 10e anniversaire de la Journée mondiale pour le travail décent, journée où les syndicats du monde entier s’unissent pour lutter en faveur du travail décent.

Qu’est-ce que le travail décent?

  • L’accès de tous les travailleurs et les travailleuses à des emplois de qualité, à la dignité, à l’égalité et à des conditions de travail sécuritaires.
  • Mettre les travailleuses et les travailleurs au centre du développement et leur donner une influence sur leur travail.

Cette année, le monde entier met l’accent sur les luttes pour le salaire minimum suffisant pour vivre et une augmentation de salaire pour tous.

Le Congrès du travail du Canada a indiqué les mesures que le Canada doit prendre dans une lettre adressée au Premier ministre Trudeau prévoyant plusieurs mesures que le gouvernement fédéral peut prendre pour assurer un meilleur accès au travail décent au Canada et à l’étranger.

« Nous avons besoin d’un leadership fédéral en matière de travail décent afin non seulement d’améliorer le travail pour les Canadiennes et les Canadiens, mais aussi de donner l’exemple à d’autres pays », indique Hassan Yussuff, président du CTC.   

Ce que notre gouvernement fédéral peut faire

  • S’assurer de la création des emplois de qualité nécessaires à des millions de personnes en chômage, en sous-emploi et occupant des emplois précaires au Canada;
  • Faire la promotion des droits de négociation collective et les défendre au Canada et à l’étranger;
  • Rétablir le salaire minimum fédéral à 15 $ l’heure, l’indexer à la croissance des salaires et remettre le plein emploi au cœur des politiques publiques;
  • Créer des programmes d’emploi public dans les régions et les populations à taux de chômage élevé ou à concentration élevée de personnes à bas salaires. Ces programmes devraient comprendre des programmes de création d’emplois pour les jeunes, les communautés autochtones et nordiques, les nouveaux venus au Canada, l’Alberta et les provinces de l’Atlantique;
  • Prendre tous les moyens disponibles pour éliminer la discrimination dans l’embauche, l’avancement et la rémunération, notamment en renforçant la Loi sur l’équité en matière d’emploi et le Programme de contrats fédéraux;   
  • Mettre fin à la violation systématique des droits des travailleurs et travailleuses migrants en abolissant les permis de travail liés à un employeur et en mettant en œuvre un régime proactif d’évaluation de la conformité et de mise en application;
  • Faire la promotion de l’équité en resserrant la réglementation sur les heures et les calendriers de travail;
  • Accroître le personnel, la formation et les ressources affectés aux normes fédérales d’emploi et le nombre des inspectrices et inspecteurs de la santé et de la sécurité;

Les syndicats du Canada demandent en outre au gouvernement fédéral de faire la promotion du travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales et les industries extractives en :   

  • Nommant un protecteur des droits de la personne chargé de mener des enquêtes au sujet des effets des activités menées par les entreprises canadiennes à l’étranger sur les droits de la personne;
  • Adoptant une loi nationale sur la diligence raisonnable prévoyant un mécanisme de contrôle et une procédure de mise en application par les grandes entreprises.