Vendredi, 9 mars 2018

Les syndicats du Canada appellent les gouvernements fédéral et provinciaux à résister les agressions commerciales des États-Unis et à appuyer les industries canadiennes de l’acier et de l’aluminium et leur main-d’œuvre.

Le président des États-Unis Donald Trump a publié son plan tarifaire sur l’acier et l’aluminium aujourd’hui, avec des exemptions temporaires pour le Canada et le Mexique.

Malgré ces exemptions, l’annonce faite aujourd’hui signifie que les producteurs canadiens seront en concurrence avec l’offre excédentaire d’acier et d’aluminium détournée du marché américain.

« Les secteurs de l’acier et de l’aluminium sont l’un des principaux moteurs économiques et employeurs du Canada, qui fournit directement et indirectement de bons emplois dans presque toutes les régions du pays », a dit Hassan Yussuff, président du CTC.

« L’acier et l’aluminium du Canada devraient avoir une exemption permanente des tarifs américains. Le Canada et les États-Unis ont une économie intégrée qui a apporté des avantages économiques aux deux pays, mais cette mesure met en péril l’avenir de cette relation », a déclaré M. Yussuff.

Le secteur de l’acier fournit 22 000 emplois directs dans l’ensemble du Canada, tandis que le secteur de l’aluminium en fournit près de 10 000, notamment en Colombie-Britannique et au Québec, avec des chaînes d’approvisionnement et des industries connexes touchant plus de 100 000 travailleurs et travailleuses supplémentaires.

« Le gouvernement canadien doit prendre des mesures immédiates pour prévenir le dumping d’acier et d’aluminium sur le marché canadien. Les gouvernements fédéral et provinciaux doivent également être prêts à aider les travailleurs et les fabricants d’acier canadiens qui auront besoin d’assistance pour assurer leur subsistance et rester en affaires », a déclaré Hassan Yussuff, président du CTC.

M. Yussuff a également souligné que cette annonce ne devrait pas avoir d’impact sur les négociations en cours sur l’ALENA.

Le Congrès du travail du Canada demande au gouvernement fédéral de mettre sur pied un groupe de réaction rapide avec l’industrie et les représentants des travailleurs afin d’élaborer un plan qui soutient les travailleurs, les entreprises et les collectivités.

Les éléments d’un plan pourraient inclure ce qui suit :

  • Des mesures prises par le Tribunal canadien du commerce extérieur (TCCE) et l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) pour régler le détournement des échanges causé par des mesures américaines;
  • Des ressources supplémentaires consacrées aux agents frontaliers et aux inspections pour assurer que le marché canadien n’est pas inondé de produits faisant l’objet d’un dumping;
  • Des mesures politiques qui donnent la priorité à l’utilisation de l’acier et de l’aluminium fabriqués au Canada pour des projets énergétiques au Canada. Cela permettrait au gouvernement d’atteindre son objectif déclaré de développer les ressources énergétiques du Canada de façon écologiquement responsable.