journée du souvenir trans

Jeudi, 19 novembre 2015

La Journée du souvenir trans se déroule chaque année pour rendre hommage aux personnes tuées au cours de la dernière année en raison des préjugés ou de la haine à l’encontre des trans. Chaque année, le nombre de meurtres et d’agressions de personnes trans semble augmenter. Tout aussi tragique, le taux de suicide chez les personnes trans au Canada est parmi les plus élevés : plus de 10 % de la population totale de trans a tenté de se suicider. 

Les personnes trans subissent également beaucoup de violence dans les milieux de travail, y compris du harcèlement sexuel, émotif et physique. L’aspect le plus grave des nombreux défis et de la discrimination auxquels les personnes trans sont confrontées au Canada chaque jour est la violence persistante. 

Le mouvement syndical du Canada tente d’éliminer depuis longtemps cette discrimination dans les milieux de travail en offrant un soutien et des ressources aux travailleurs et travailleuses trans, en favorisant la sécurité au travail et l’élimination du harcèlement et de la violence et en soutenant l’appel à des protections juridiques pour la communauté trans au Canada. 

«Le CTC demande au Premier ministre et à son cabinet d’adopter sans délai une loi qui reconnaît les droits des personnes trans. Le Canada doit ajouter des dispositions sur l’identité sexuelle à la fois au Code criminel et à la Loi canadienne sur les droits de la personne; tous les Canadiens et toutes les Canadiennes ont besoin d’être protégés de la discrimination et de la violence, en particulier les personnes trans », a déclaré Marie Clarke Walker, vice-présidente exécutive du CTC.

À ce jour, cinq provinces ont ajouté à leurs codes des droits de l’homme la protection contre la discrimination fondée sur l’identité sexuelle. Le gouvernement fédéral doit maintenant faire de même. Le Congrès du travail du Canada a toujours appuyé les projets de loi visant à modifier la loi fédérale, mais cette législation a été bloquée deux fois au Sénat lorsque les conservateurs étaient au pouvoir. 

« À deux reprises au cours des cinq dernières années, une législation visant à protéger les personnes trans contre la discrimination et les crimes haineux a été sur le point d’être adoptée. Le mouvement syndical soutient les militants et militantes trans qui ont travaillé avec acharnement depuis si longtemps pour faire reconnaître leurs droits. Nous comptons sur le nouveau gouvernement pour réaliser cela », a indiqué Mme Walker. 

La Journée du souvenir trans a été instaurée en 1999 lors d’une veille tenue à San Francisco, en Californie, en mémoire de Rita Hester, une Afro-Américaine qui a été assassinée parce qu’elle était trans. Son meurtre n’a toujours pas été élucidé.