Samedi, 4 octobre 2014

Le Congrès du travail du Canada (CTC) marquera la journée du 4 octobre 2014 pour rendre hommage à la mémoire des nombreuses femmes et jeunes filles autochtones disparues et assassinées, et pour inciter une fois de plus le gouvernement fédéral à ouvrir une enquête nationale.

Le CTC a invité ses membres à soutenir et à assister aux veilles et événements qui se déroulent à travers le pays. « Le mouvement syndical, les groupes autochtones, les travailleuses et travailleurs ainsi que les alliés des communautés autochtones lutteront ensemble pour que les familles des victimes puissent faire leur deuil et pour que justice tant méritée et tant attendue soit faite », a déclaré Barbara Byers, secrétaire-trésorière, CTC. 

Depuis 2005, de nombreuses familles et alliés des femmes et jeunes filles disparues ou assassinées demandent au gouvernement fédéral de tenir une enquête publique nationale sur les causes du nombre disproportionné de femmes autochtones disparues ou assassinées, et de trouver des solutions. Au lieu de rendre justice aux communautés autochtones du pays, le gouvernement conservateur a toujours refusé de respecter le souhait des familles et d’ouvrir une enquête. Au contraire, le système de justice criminelle et les services aux victimes ont reçu un financement sans qu’il soit clairement établi que cela permettrait de réduire la violence.

Le CTC a lancé une pétition exigeant que justice soit rendue pour les quelques 1 200 décès et disparitions de femmes et de jeunes filles autochtones documentés au cours des trente dernières années. Nous invitons les Canadiennes et les Canadiens à signer et à diffuser la pétition.

Au cours des dix dernières années, les veilles des Sœurs par l’esprit ont évolué en un mouvement pour le changement social pour tous les Canadiens et Canadiennes et dans le monde entier. En cette journée du 4 octobre, joignez-vous à ce changement en participant à un événement près de chez vous. Consultez le site pour en savoir plus.