Mardi, 21 février 2017

Le président du Congrès du travail du Canada, Hassan Yussuff, incite tous les partis à la Chambre des communes de s’unir pour appuyer la M‑103, motion d’initiative parlementaire condamnant l’islamophobie.

« Le temps est maintenant venu pour notre pays de lutter contre l’islamophobie. L’adoption de cette motion à l’unanimité à la Chambre des communes montrerait clairement que nous ne resterons pas passifs et ne laisserons pas la haine et la peur s’enraciner dans nos communautés », a déclaré M. Yussuff.

La tragique fusillade le mois dernier à la Grande Mosquée de Québec a été un réveil brutal pour de nombreux Canadiens et Canadiennes. Peu de temps auparavant, Statistique Canada avait également publié de nouvelles données indiquant que les crimes motivés par la haine contre les musulmans ont plus que doublé sur une période de trois ans.

Selon M. Yussuff, les critiques à l’égard de la M‑103, telles que celles formulées par plusieurs députés conservateurs, candidats et commentateurs, sont dénuées de tout fondement et ne font qu’aggraver la situation. Il a ajouté qu’il était consternant de constater les réactions négatives dont font l’objet les partisans de la motion, y compris les menaces proférées à l’égard d’Iqra Khalid, la députée qui a présenté la motion.

« Cette motion ne fait que réaffirmer les droits de la personne déjà inscrits dans les lois de notre pays et notre Charte. Lorsque nous prenons position contre l’islamophobie, nous affirmons que tous les Canadiens et Canadiennes devraient être en mesure de pratiquer leur religion et de se rassembler dans leurs communautés à l’abri de la violence », a déclaré M. Yussuff.