Mercredi, 17 janvier 2018

J’ai été profondément déçu par l’annonce aujourd’hui de la décision d’Unifor de se désaffilier du Congrès du travail du Canada.

Ce soir, le CTC a tenu une réunion d’urgence de son Conseil canadien, la plus haute instance de décision du CTC entre ses assemblées générales. Au cours de cette réunion, nos affiliés ont réaffirmé leur soutien unanime au CTC et à un mouvement syndical fort.

En retour, j’ai insisté sur le fait que, en tant que président du CTC, je m’engage à régler cette question et à réunifier le mouvement syndical canadien, et que je prends cette responsabilité très au sérieux.

J’ai également souligné que nous n’allions pas laisser cet événement nous faire perdre de vue nos importants travaux visant à améliorer le quotidien de tous les Canadiens et Canadiennes, y compris :

  • Notre campagne pour un régime universel d’assurance-médicaments universel pour tous les Canadiens et Canadiennes
  • Obtenir une loi proactive sur l’équité salariale
  • Faire adopter des lois équitables sur le travail et un salaire minimum de 15 $ dans l’ensemble du Canada
  • Négocier une mouture de l’ALENA favorable aux travailleuses et travailleurs

Le CTC existe depuis 61 ans et compte plus qu’un seul affilié – nous regroupons 55 affiliés internationaux, nationaux et provinciaux. Nous sortirons de cet événement plus fort que jamais.