Le moment est venu pour l’assurance-médicaments

24 février 2020

Par Hassan Yussuff tel que publié dans The Hill Times.*

Dans les prochaines semaines, le ministre des Finances prononcera un discours à la Chambre des communes portant sur les priorités budgétaires du gouvernement pour la prochaine année.

L’assurance-médicaments nationale doit figurer au sommet de cette liste.

Les trois partis qui ont promis la mise en œuvre d’une assurance-médicaments ont remporté la majorité des voix en octobre 2019. Ces trois partis détiennent maintenant, ensemble, la majorité à la Chambre des communes, ce qui signifie qu’ils détiennent le pouvoir de changer la vie de millions de Canadiens et Canadiennes.

Avec un plan et un financement approprié, le Parlement a l’occasion historique de complètement réorganiser la façon dont les médicaments sur ordonnance sont vendus et payés au Canada.

Le rapport Hoskins a défini un plan qui permettra à ce gouvernement de mettre en œuvre un régime d’assurance-médicaments qui est universel, intégral, accessible, transférable et public, de même que des investissements pour lancer le processus.

Ce rapport décrit en détail les investissements nécessaires pour entamer le processus de mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments – des investissements que ce gouvernement a indiqué qu’il est prêt à faire. Maintenant, il appartient au Parlement de fixer les normes pour une assurance-médicaments nationale, en utilisant le rapport Hoskins comme guide.

En ce qui a trait au budget de cette année, nous demandons au gouvernement fédéral d’investir dans la phase 1 du rapport Hoskins. Cela signifie que tous les Canadiens et Canadiennes auraient accès aux médicaments essentiels. C’est un début.

Se contenter de moins reviendrait à retarder l’échéancier de la mise en œuvre de ce nouveau programme primordial.

Le Premier ministre a fait preuve de volonté politique en incluant l’assurance-médicaments dans les lettres de mandat de quatre ministres. Il est évident que le gouvernement fédéral et le Cabinet ont reçu l’ordre de travailler avec l’opposition, ainsi que les provinces et territoires, afin de bien faire les choses.

Les travailleuses et travailleurs canadiens s’attendent à des progrès, et grâce à l’aide de l’opposition, nos membres sont convaincus qu’il en est possible dans le budget de 2020.

Mardi, des centaines de militantes et militants syndicaux de tout le pays rencontreront des parlementaires afin de communiquer leurs attentes quant à un régime universel national d’assurance-médicaments. Ils leur raconteront ce que ces changements représenteront pour les électeurs, et ils demanderont à tous les partis de les réaliser.

Ils rappelleront aux députés et sénateurs que de nombreux rapports, dont un de leur propre directeur parlementaire du budget et un autre du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments – mis en place par le Premier ministre – ont révélé qu’un régime universel d’assurance-médicaments permettra aux gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux d’économiser des milliards de dollars.

Ils leur rappelleront que le Canada est le seul pays développé ayant un système universel d’assurance-maladie qui ne comprend pas une couverture universelle des médicaments sur ordonnance.

Les experts appuient un régime universel national d’assurance-médicaments, et la population également. Les sondages indiquent que plus de 90 % des membres de la population canadienne sont en faveur d’un régime national d’assurance-médicaments assurant l’accès aux médicaments sur ordonnance indépendamment du revenu.

Ces militantes et militants syndicaux porteront à Ottawa la voix de leurs collègues, familles, amis et voisins pour rappeler aux députés qu’une majorité de Canadiens ont voté pour des candidats et candidates qui soutiennent l’assurance-médicaments.

Les syndicats du Canada ne sont pas seulement la voix des plus de 300 militants sur la Colline. Nous ne sommes pas seulement la voix des 3 millions de travailleuses et travailleurs que nos affiliés représentent. Nous sommes la voix du tiers des travailleurs canadiens qui n’ont pas accès à une assurance-médicaments financée par l’employeur. Nous sommes la voix du quart des ménages dont les proches rationnent leurs médicaments sur ordonnance ou décident de ne pas les prendre en raison des coûts.

Cette situation est foncièrement injuste. Nous croyons que toute personne titulaire d’une carte d’assurance-maladie devrait pouvoir se procurer les médicaments dont elle a besoin pour vivre. 

Le Parlement est en place pour l’avènement d’un grand changement.

Il est temps de se mettre au travail pour améliorer la vie de millions de Canadiennes et de Canadiens. Il est temps pour le gouvernement de mettre en œuvre un régime national universel d’assurance-médicaments.

L’heure de l’assurance-médicaments est venue.

Hassan Yussuff est le président du Congrès du travail du Canada. Suivez-le sur Twitter @Hassan_Yussuff

*Certains des liens ne sont disponibles qu’en anglais. 

Articles connexes

Les dernières données sur l’emploi sont encourageantes, mais les enjeux sont surtout liés aux investissements fédéraux

OTTAWA – Les syndicats du Canada demandent au gouvernement fédéral de créer plus d’un million d’emplois dans le prochain budget, soulignant les données sur l’emploi publiées aujourd’hui comme preuve supplémentaire de la nécessité d’investir davantage. Statistique Canada a publié aujourd’hui sa dernière Enquête sur la population active. Elle indique que plus de 1,5 million de personnes sans emploi et sous-employées ont…
En savoir plus

Budget 2021 : les syndicats du Canada demandent des mesures énergiques qui favoriseront la relance post-pandémie

Alors que la population du Canada est toujours aux prises avec les conséquences de la COVID-19, les travailleuses et travailleurs et leurs familles ont besoin de mesures énergiques pour assurer une saine relance économique lorsque la pandémie sera terminée. Dans le budget 2021, le gouvernement fédéral dévoilera sa feuille de route vers la relance économique. Le CTC a récemment présenté…
En savoir plus

Les syndicats du Canada accueillent la prolongation des prestations d’AE et de la relance

Les syndicats du Canada sont heureux que le gouvernement fédéral ait annoncé aujourd’hui la prolongation des soutiens du revenu car elle est nécessaire pour assurer la sécurité financière de toutes les personnes qui en ont besoin. Le gouvernement a annoncé une prolongation de 12 semaines tant de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) que de la Prestation canadienne…
En savoir plus