La décision de la Cour suprême sur Uber met l’accent sur les droits des travailleurs

26 juin 2020

OTTAWA – Dans l’arrêt rendu aujourd’hui, la Cour suprême du Canada défend les droits des travailleurs et travailleuses et confirme le droit des chauffeurs d’Uber d’accéder à une résolution de litige raisonnable.

« Cette décision insiste sur le message qu’un travailleur est un travailleur », déclare Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « Cette décision envoie un message clair aux employeurs qu’ils ne peuvent pas contourner les droits des travailleurs en prétendant dans un jargon juridique que ces derniers sont des entrepreneurs indépendants plutôt que des employés. »

La décision de la Cour suprême réaffirme une décision de la Cour d’appel de l’Ontario selon laquelle les chauffeurs d’Uber peuvent être assujettis à la Loi sur les normes d’emploi de l’Ontario. Cette décision ouvre la porte à une action collective contre Uber.

« Il y a un déséquilibre de pouvoir dans les organisations comme Uber, avec des travailleurs précaires luttant pour de meilleures conditions d’emploi qui affrontent une multinationale qui se cache derrière des failles juridiques internationales complexes », explique M. Yussuff. « Compte tenu de cette décision, les gouvernements provinciaux ont la responsabilité d’examiner la classification erronée des employés et de protéger tous les travailleurs et travailleuses de l’économie des petits boulots. »

Depuis des années, les syndicats du Canada sonnent l’alarme concernant la montée de l’économie des petits boulots et du travail précaire et ils continueront de défendre les travailleurs et travailleuses qui occupent ces emplois.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Articles connexes

Les syndicats du Canada appuient le projet de loi C-253 visant à protéger les travailleurs en cas d’insolvabilité d’une entreprise

Les syndicats du Canada sont heureux que les députés fédéraux prennent des mesures qui accordent la priorité aux travailleurs et travailleuses et aux personnes retraitées lorsqu’une entreprise dépose une procédure d’insolvabilité en adoptant le projet de loi C-253, présenté par la députée Marilène Gill, qui sera porté à l’examen d’un comité parlementaire. « Nous exhortons tous les partis à adopter…
En savoir plus

Mouvement syndical : défendez les droits des travailleurs et des travailleuses plutôt que les plateformes

Le Congrès du travail du Canada et les fédérations provinciales et territoriales du travail trouvent que la proposition d’Uber, intitulée Flexible Work+, est dangereuse et menaçante. Elle va à l’encontre des droits et de la dignité des travailleurs et travailleuses. L’entreprise a indiqué vouloir faire pression sur les gouvernements afin qu’ils créent un nouveau statut d’emploi pour le travail exercé…
En savoir plus

Journée des droits de la personne : un rétablissement équitable de la COVID-19 exige un investissement dans les soins

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des droits de la personne en appelant à des investissements à long terme dans le secteur des soins. « Reconstruire en mieux – défendez les droits de la personne » est le thème retenu pour cette année de la Journée internationale des droits de la personne observée le 10 décembre. « Il est d’une importance…
En savoir plus