Nous ne sommes pas tous en sécurité à la maison : la violence conjugale en temps de pandémie

26 mars 2020

Les syndicats du Canada appellent à l’augmentation de la vigilance et de la sensibilisation à l’égard du risque croissant de violence conjugale pendant la pandémie de coronavirus.

La recommandation de rester à la maison ainsi que les tensions financières et le stress accrus peuvent faire augmenter le risque de violence et l’isolement, ce qui accroît les possibilités qu’ont les agresseurs d’exercer leur pouvoir et leur contrôle.

Les refuges pour femmes et les maisons d’hébergement de tout le pays font de leur mieux pour rester accessibles aux personnes fuyant la violence conjugale malgré les difficultés actuelles. Les gouvernements fédéral et provinciaux ont annoncé de nouvelles dépenses devant aider au maintien des services nécessaires de ces organisations en ces temps critiques.

Nous avons tous un rôle à jouer.

Comment aider une personne que vous connaissez ou les personnes qui souffrent dans votre communauté

Que devriez-vous faire si vous vous inquiétez au sujet d’une collègue de travail, d’une amie ou d’une membre de votre famille qui fait l’objet de violence à votre avis?

  • Rappelez-lui que vous vous souciez de sa santé et de son bien-être.
  • Encouragez-la à demander de l’aide à une maison d’hébergement locale et à dresser un plan de sécurité.
  • Gardez la communication ouverte pour réduire l’isolement.
  • Les représentantes et représentants syndicaux qui aident les membres à planifier la sécurité au travail peuvent collaborer avec les personnes faisant l’objet de violence conjugale et une personne représentant le refuge local pour adapter celui-ci au nouveau contexte.

Quelle aide pouvez-vous apporter à votre communauté?

  • Faites un don aux maisons d’hébergement locales pour qu’elles puissent continuer à fournir leurs services pendant la crise. Communiquez avec l’organisation locale pour savoir en quoi vous pouvez être utile.

Que faire si vous avez besoin d’aide

  • Communiquez avec une maison d‘hébergement ou composez le numéro d’une ligne d’écoute pour obtenir de l’information, du soutien et des références à d’autres services. Il n’est pas nécessaire de demander l’hébergement pour obtenir de l’aide.
  • Même si quitter le domicile conjugal ne vous semble pas être une option, le personnel des maisons d’hébergement peut vous aider à dresser un plan de sécurité, vous tendre une oreille attentive et vous aider à mieux comprendre votre situation.
  • Si vous êtes syndiquée, dressez ou adaptez un plan de sécurité au travail avec votre représentante ou représentant syndical. Si vous n’êtes pas syndiquée, collaborez à cette fin avec votre employeur et un membre du personnel d’une maison d’hébergement.
  • Si vous êtes en danger immédiat, composez le 911. Il n’est pas nécessaire d’indiquer la raison de votre appel si vous craignez la réaction de votre partenaire. Même si vous dites simplement « j’aimerais commander une pizza », la police se rendra chez vous.

Liens utiles

Le site d’Hébergement femmes donne de l’information et peut vous aider à trouver une maison d’hébergement dans votre communauté. Des lignes d’écoute sont accessibles dans la plupart des provinces et territoires, et le site 211 permet de trouver des sources d’aide locales dans bien des communautés.

Rappelez-vous que les employeurs doivent s’assurer que les programmes d’aide aux employés (PAE) demeurent accessibles pendant la pandémie. Ces programmes peuvent être utiles dès maintenant aux personnes faisant l’objet de violence.

Articles connexes

Les syndicats du Canada appuient les agriculteurs indiens

Les syndicats du Canada défendent les agriculteurs et agricultrices et les travailleurs et travailleuses agricoles indiens qui continuent à protester contre les récentes mesures de réforme de la législation agricole déréglementant le secteur et laissant ceux-ci exposés à l’exploitation par des entreprises internationales. « La déréglementation des marchés locaux de fruits et légumes aura un effet dévastateur sur les agriculteurs et…
En savoir plus

Les syndicats du Canada réclament une voie d’accès à la résidence permanente pour tous les travailleurs et les travailleuses migrants

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des migrants en incitant le gouvernement fédéral à offrir une voie d’accès à la résidence permanente à tous les travailleurs et travailleuses migrants qui souhaitent la demander. Le gouvernement fédéral a annoncé dernièrement qu’il accepterait les demandes de résidence permanente des demandeurs d’asile travaillant dans le secteur de la santé. Cette importante…
En savoir plus

Les syndicats du Canada accueillent le projet de loi prévoyant l’adoption d’un cadre des droits des Autochtones

Les syndicats du Canada accueillent l’annonce récente et le dépôt subséquent d’un projet de loi visant à mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (UNDRIP) selon une promesse qui devait être tenue avant la fin de l’année. Le projet de loi C-15 est présenté quatre ans après que l’ancien député néo-démocrate Romeo Saganash…
En savoir plus