Allons de l'avant

Jour de l’émancipation : les syndicats du Canada exigent des mesures plus fortes pour lutter contre le racisme systémique

1 août 2023

En marquant le Jour de l’émancipation le 1er août, il importe que toutes les personnes vivant au Canada reconnaissent l’histoire de l’esclavage dans ce pays et ses répercussions d’iniquité que subissent encore les travailleuses et travailleurs noirs et qu’elles y réfléchissent. Pour lutter contre le racisme et la discrimination systémiques qui se poursuivent dans le monde du travail, les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral à renforcer la Loi sur l’équité en matière d’emploi.

Le Jour de l’émancipation – qui commémore l’abolition de l’esclavage au Canada et dans d’autres colonies britanniques survenue le 1er août 1834 – est l’occasion de rendre hommage aux luttes, aux triomphes et à la résilience des communautés noires au Canada et de dénoncer les torts causés par le racisme, l’oppression et la discrimination qui continuent à nuire aux personnes noires dans ce pays.

« Il est d’une importance cruciale de mettre à jour la Loi sur l’équité en matière d’emploi, mais les travailleuses et travailleurs noirs doivent aussi voir établir et mettre en œuvre une stratégie nationale intersectionnelle contre le racisme anti-Noirs qui comprend de forts objectifs ayant trait à l’emploi et à la rémunération et de solides mesures permettant de combattre la discrimination et l’exclusion qui persistent sur le marché du travail et auxquels les travailleuses et travailleurs noirs se heurtent sans cesse », dit Larry Rousseau, vice-président exécutif du CTC.

Les incidences du racisme anti-Noirs ont une vaste portée, posant d’importants obstacles à l’avancement économique et à l’habilitation des communautés noires et une discrimination qui se poursuit sur le marché du travail. Il s’ensuit que de nombreux travailleurs et travailleuses noirs ont des salaires plus bas que les autres et se heurtent à des obstacles à l’embauche, à l’avancement et au maintien en emploi.

Selon une enquête nationale de 2023 sur les Canadiennes et Canadiens noirs (anglais seulement) menée par l’Institut des recherches sociales de l’Université York de concert avec la Fondation canadienne des relations raciales, 75 % des Canadiennes et Canadiens noirs et 70 % des autres membres non blancs de la population travailleuse estiment que le racisme en milieu de travail pose un grave ou très grave problème. 47 % des Canadiennes et Canadiens noirs signalent qu’ils ont été traités inéquitablement par un employeur à l’embauche ou en matière de rémunération ou d’avancement depuis 12 mois, par rapport à seulement 15 % des membres blancs de la population.

« Les syndicats du Canada continuent d’appuyer les travailleuses et travailleurs noirs dans la solidarité en incitant nos gouvernements à éliminer ces iniquités de longue date en matière d’emploi qui découlent de l’histoire injuste du Canada. Cela nécessite notamment de renforcer la Loi sur l’équité en matière d’emploi de manière à reconnaître les obstacles auxquels se heurtent des communautés précises grâce à la collecte et à l’analyse de données subdivisées. La loi renouvelée doit être accompagnée d’un financement suffisant pour appuyer sa mise en œuvre intégrale et appropriée par les employeurs et les fonctions d’application de la Commission canadienne des droits de la personne », déclare Bea Bruske, présidente du CTC.

Le CTC a hâte que soit publié le rapport du Groupe de travail chargé de l’examen de la Loi sur l’équité en matière d’emploi. Nous nous engageons à travailler avec le gouvernement pour voir à ce que des mesures efficaces soient prises afin de mettre en œuvre ses recommandations en vue d’un plus grand accès à l’équité des travailleurs et travailleuses noirs et de tous les travailleurs et travailleuses qui se heurtent à des obstacles à l’équité en matière d’emploi.

Les syndicats du Canada continueront à appuyer les procédures juridiques intentées contre le gouvernement du Canada dans le cadre du recours collectif noir, qui vise à réparer les injustices subies par les actuels et anciens fonctionnaires fédéraux noirs en raison de la discrimination dans les pratiques d’embauche et d’avancement.

À l’occasion du Jour de l’émancipation, voici des mesures que vous pouvez prendre pour célébrer et appuyer les travailleuses et travailleurs et les communautés noirs :

*Certains des liens ne sont disponibles qu’en anglais.

  • Allons de l'avant
  • Journée du chandail rose : les enfants 2SLGBTQI+ devraient être libres d’être vraiment eux-mêmes

    28 février 2024
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Déclaration de Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, au sujet de l’entente entre le NPD et le Parti libéral sur l’assurance-médicaments :

    26 février 2024
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Le monde n’attendra pas que le Canada agisse

    5 février 2024
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • MHN : Les syndicats du Canada honorent le passé pour contribuer à définir l’avenir

    1 février 2024
    Click to open the link
  • Élimination de la discrimination
  • Les syndicats du Canada marquent le 29 janvier avec un appel à l’action

    29 janvier 2024
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Les syndicats du Canada exhortent les députés à s’occuper des travailleurs en ce début d’année

    29 janvier 2024
    Click to open the link
  • Commerce et affaires internationales
  • Les syndicats du Canada soutiennent la grève nationale argentine

    24 janvier 2024
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • La mort d’Ed Broadbent afflige les syndicats du Canada

    12 janvier 2024
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • PROLONGATION – La résidence permanente pour les travailleurs de la construction sans statut de la région du Grand Toronto, 2024

    3 janvier 2024
    Click to open the link