Effets de l'inflation sur le consommateur
Allons de l'avant

La cupidité des entreprises oblige les familles à payer la nourriture plus cher

28 septembre 2022

Bruske : La concentration des entreprises fait augmenter les prix des aliments car quelques entreprises accaparent une part de marché démesurée

OTTAWA––Pendant que les familles canadiennes peinent à payer leur facture d’épicerie et que les profits des chaînes d’alimentation augmentent, les syndicats du Canada incitent les gouvernements à agir pour freiner l’inflation causée par la cupidité et à cesser d’alimenter la crise de l’inflation en cours.

« La hausse des prix des produits familiaux essentiels rend la vie très difficile aux familles. Or, le problème n’est pas nouveau. La hausse des prix des aliments donne le pas à l’inflation générale depuis des décennies, la facture d’épicerie moyenne ayant augmenté d’un estomaquant 70 % depuis vingt ans », déclare Bea Bruske, présidente du CTC. « La concentration des entreprises est la cause profonde du problème. Les quelques entreprises qui contrôlent une grande partie du marché canadien profitent de la situation – ce qui leur permet de réaliser des profits sans précédent. »

Madame Bruske signale que deux entreprises, soit Cargill et JBS Foods, abattent 95 % du bétail canadien. Deux autres sociétés, soit Boulangeries Weston et Canada Bread, accaparent jusqu’à 80 % du marché du pain du Canada. Par ailleurs, Loblaws, Sobeys, Metro, Walmart et Costco comptent pour près de 80 % du chiffre d’affaires de l’épicerie au Canada.

« Le Canada a un des systèmes alimentaires les plus concentrés du monde. Cela signifie que les entreprises alimentaires ont le pouvoir de hausser les prix et de réaliser d’énormes profits à leur guise », affirme madame Bruske. « Le gouvernement doit intervenir, en déterminant l’effet que la concentration des entreprises et les profits tirés de la pandémie ont sur la hausse des prix des aliments et en prenant de vigoureuses mesures directes pour régler le problème. »

Madame Bruske ajoute qu’il peut commencer par appuyer la motion qui sera déposée par le NPD devant le Comité permanent de l’agriculture et de l’agroalimentaire pour qu’une étude soit réalisée sur l’inflation alimentée par la recherche de profits dans le secteur de l’alimentation et les profits record réalisés par les PDG des grandes chaînes d’alimentation alors que les salaires de leur personnel stagnent et que les prix des denrées alimentaires ne cessent d’augmenter.

« Nous incitons le gouvernement à établir des politiques permettant de voir à ce que les travailleurs et travailleuses et leurs familles ne paient pas le prix d’une crise de l’inflation qu’ils n’ont pas créée », conclut madame Bruske. « Il est temps d’obliger les entreprises cupides qui font augmenter les prix et empochent d’énormes profits à payer leur juste part. »

-30-

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias du CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

  • Allons de l'avant
  • Le 25 novembre – Les syndicats du Canada sensibilisent les gens à la violence fondée sur le genre au travail

    25 novembre 2022
    Click to open the link
  • Sécurité de la retraite
  • Les syndicats du Canada accueillent les nouvelles protections des pensions des travailleurs et travailleuses

    23 novembre 2022
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Les syndicats du Canada à la COP27 : certaines avancées, mais nous avons du pain sur la planche

    21 novembre 2022
    Click to open the link
  • inflation
  • La continuation du relèvement des taux par la Banque du Canada ne ralentit pas l’inflation

    17 novembre 2022
    Click to open the link
  • Élimination de la discrimination
  • Les personnes trans font l’objet de harcèlement et de violence au travail plus que les autres

    13 novembre 2022
    Click to open the link
  • Déclaration de Larry Rousseau : des investissements et la participation des travailleurs sont indispensables pour décarboner notre économie

    5 novembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Déclaration de Bea Bruske : L’utilisation de la clause dérogatoire par Ford est une atteinte directe aux droits des travailleurs

    3 novembre 2022
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Énoncé économique de l’automne : les syndicats du Canada satisfaits des nouveaux investissements

    3 novembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, est disponible pour parler de la mise à jour économique d’automne

    2 novembre 2022
    Click to open the link