Les syndicats du Canada accueillent la Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie

29 janvier 2021

Les syndicats du Canada accueillent l’annonce du gouvernement fédéral de la désignation du 29 janvier en tant que Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie.

Le mouvement syndical canadien a appuyé les appels de la communauté à la commémoration du pénible anniversaire de l’attentat du Centre culturel islamique de Québec, qui a dévasté la communauté en 2017. Six hommes ont été tués et de nombreux autres ont subi des blessures permanentes à cette occasion.

« L’annonce indique haut et fort aux musulmans et au grand public du Canada que l’islamophobie n’a pas sa place dans ce pays », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada (CTC). « L’instauration d’une commémoration annuelle permet de voir à ce que ne soient jamais oubliés les membres de la communauté que nous avons perdus ce jour-là et que nous demeurions vigilants quant aux dangers que l’islamophobie fait peser sur les travailleurs et travailleuses et leurs familles. »

Pour créer des communautés inclusives, il faut faire des efforts proactifs. Les syndicats du Canada s’engagent à s’assurer que tous les travailleurs et les travailleuses du pays aient l’occasion de participer pleinement à la société, quels que soient leur race, leur genre, leur classe sociale, leur orientation sexuelle ou tout autre élément de leur identité.

« Par suite de la désignation de la journée, des mesures concrètes devront être prises », ajoute Larry Rousseau, vice-président exécutif du CTC. « Le gouvernement fédéral doit continuer à affecter des ressources et des soutiens à la sensibilisation à l’islamophobie et à toutes les formes de racisme et de discrimination ainsi qu’à l’éducation à ce sujet. Tant que nous ne serons pas tous en sécurité, personne ne le sera. »

En 2019, le CTC a publié un rapport détaillé sur les moyens d’affronter l’islamophobie en milieu de travail qui comprend des recommandations à l’intention des employeurs, des gouvernements et des syndicats.

« Cette désignation importante engage une conversation nationale qui permettra aux membres de la population de tout le Canada d’en apprendre au sujet du sentiment antimusulman et de ses effets sur la vie quotidienne des gens. La commémoration annuelle de la tuerie de l’École polytechnique survenue le 6 décembre donne à la population canadienne l’occasion de se rappeler les victimes et de jauger les progrès réalisés, ou leur absence, en vue d’éliminer la violence fondée sur le genre. La nouvelle journée de commémoration permettra un examen de conscience et un dialogue semblables au sujet de la suprématie blanche, de la haine et de l’islamophobie », dit M. Yussuff.

Le mouvement syndical s’est engagé à favoriser les efforts de lutte contre le racisme et il collabore avec les gouvernements de tous les ordres afin de faire la promotion de communautés sécuritaires et accueillantes pour tous.

Articles connexes

Les syndicats du Canada incitent Ottawa à protéger les Ouighours en Chine

Les syndicats du Canada applaudissent à la reconnaissance parlementaire du génocide commis par le gouvernement de la Chine à l’endroit de la minorité musulmane de ce pays et ils incitent Ottawa à agir en conséquence. Le gouvernement du Canada devrait maintenant reconnaître officiellement le génocide et mettre en œuvre les recommandations du Sous-comité des droits internationaux de la personne du…
En savoir plus

Les syndicats du Canada soulignent la Journée du chandail rose en appelant à la fin de la violence et du harcèlement au travail

Les syndicats du Canada soulignent la Journée du chandail rose en demandant au gouvernement fédéral de ratifier la Convention no 190 de l’OIT, une convention mondiale visant à mettre fin à tous les actes de violence et de harcèlement au travail, y compris la violence fondée sur le genre. Bien que le Canada ait adopté la Convention no 190 en 2019, le…
En savoir plus

Les données le plus récentes sur l’emploi indiquent un besoin pressant de prestations d’AE prolongées et de recyclage

OTTAWA – Les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral de façon pressante à prolonger les prestations d’AE et de relance et à accroître l’aide au recyclage professionnel à mesure que le chômage continue d’augmenter. Après des pertes d’emploi plus élevées que prévu subies à la fin de 2020, les travailleurs et les travailleuses ont dû faire face à une…
En savoir plus