Les syndicats du Canada trouvent encourageantes les mesures de réforme de l’AE

20 août 2020

OTTAWA – Le Congrès du travail du Canada (CTC) accueille l’annonce faite aujourd’hui selon laquelle le gouvernement fédéral prolongera la Prestation canadienne d’urgence (PCU), prendra de très nécessaires mesures de réforme de l’Assurance-emploi (AE) afin de mieux protéger les personnes en chômage, y compris l’établissement d’une prestation minimale et l’assurance de 10 journées de congé de maladie payé.

Des millions de personnes comptent sur la PCU en tant que soutien financier après avoir perdu leur emploi à cause de la pandémie. La PCU devait expirer mais sera prolongée pour un mois.

Entre-temps, les modifications temporaires apportées à l’AE viendront en aide aux personnes qui ont encore besoin d’aide à l’expiration de la PCU et qui n’auraient pas eu droit à des prestations d’AE selon les anciennes règles.

« Le Premier ministre Justin Trudeau et la ministre de l’Emploi Carla Qualtrough sont nettement à l’écoute des craintes palpables des personnes en chômage et assurent un soutien aux plus durement frappées. La prolongation de la PCU annoncée aujourd’hui et les différentes modifications apportées à l’AE assureront une aide minimale aux gens qui craignent de ne pas pouvoir joindre les deux bouts », déclare Hassan Yussuff, président du CTC. « Malgré l’ardeur avec laquelle les gens souhaitent reprendre le travail, de nombreux emplois brillent encore par leur absence. L’annonce d’aujourd’hui soulagera énormément les travailleurs et travailleuses et leurs familles qui méritent de vivre dans la dignité. »

Les mesures de réforme de l’AE comprennent les suivantes :

  • Nouvelle prestation de chômage indépendante de 400 $ pour les personnes travaillant à leur compte, à contrat, à la pige et à la demande qui s’inspire de la PCU et ne relève pas de l’AE;
  • Règle ramenant le seuil d’admissibilité aux prestations de maternité et parentales de 600 heures à 120 heures de gains assurables;
  • Prestation fédérale forfaitaire de deux semaines de congé de maladie payé.

« Les syndicats du Canada réclament depuis longtemps des congés de maladie payés. La nouvelle prestation permettra aux gens de reprendre le travail en sachant qu’ils peuvent prendre des congés sans craindre de perdre de la rémunération ou leur emploi », ajoute M. Yussuff.

« Les mesures de réforme temporaires annoncées aujourd’hui devraient ouvrir la voie à une refonte permanente de l’AE attendue depuis trop longtemps. Cette refonte devrait comprendre des modifications obligeant les employeurs qui évitent de cotiser à l’AE en prétendant que leurs employés sont des entrepreneurs indépendants à verser des cotisations aux programmes de l’AE. »

Le mois dernier, le CTC a publié ses propres recommandations sur la réforme de l’AE, que vous pouvez lire ici.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias du CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Articles connexes

Jour de deuil national : le coût humain de la COVID-19

Par Hassan Yussuff tel que publié dans The Hamilton Spectator Chaque année, les travailleuses et travailleurs et leurs familles se réunissent le 28 avril, à l’occasion du Jour de deuil national, pour pleurer les personnes décédées en raison de maladies et de blessures au travail. Cette année, les syndicats du Canada braquent les projecteurs sur le coût humain de la pandémie…
En savoir plus

Mouvement syndical : défendez les droits des travailleurs et des travailleuses plutôt que les plateformes

Le Congrès du travail du Canada et les fédérations provinciales et territoriales du travail trouvent que la proposition d’Uber, intitulée Flexible Work+, est dangereuse et menaçante. Elle va à l’encontre des droits et de la dignité des travailleurs et travailleuses. L’entreprise a indiqué vouloir faire pression sur les gouvernements afin qu’ils créent un nouveau statut d’emploi pour le travail exercé…
En savoir plus

Les syndicats du Canada incitent le Sénat à prolonger rapidement les prestations d’AE parce que des centaines de milliers de personnes demeurent en chômage dans ce pays

Après des retards initiaux, le projet de loi C-24, qui prolonge les prestations d’AE de 24 semaines, a été adopté par la Chambre des communes aujourd’hui avec l’appui de tous les partis. Les syndicats du Canada demandent maintenant au Sénat d’entériner ce projet de loi sans tarder car des centaines de milliers de travailleurs et travailleuses du Canada ont encore…
En savoir plus