Bonne fête à « la plus grande personnalité canadienne »

4 janvier 2019

Tommy Douglas, chef du premier gouvernement socio-démocrate et père de l’assurance-maladie, nait le 20 octobre 1904 à Camelon, en Écosse. Pasteur baptiste de vocation, Douglas devient l’un des premiers députés fédéraux de la FCC, Premier ministre de la Saskatchewan et premier chef du Nouveau Parti démocratique du Canada.

Surnommé le père de l’assurance-maladie universelle au Canada, Thomas Clement Douglas dit Tommy, nait en Écosse puis immigre au Canada. Enfant chétif, il manque de perdre une jambe mais est opéré avec succès et gratuitement par un médecin.

Des années plus tard, Douglas s’implique dans la Fédération du commonwealth coopératif (FCC), un parti politique formé en réaction à la situation économique et sociale du début du 20e siècle qui aboutit à la grande dépression. Il est élu député CCF à la Chambre des communes en 1935, où il reste plusieurs années avant de mener le parti à une victoire écrasante en Saskatchewan en 1944. À titre de Premier ministre de la Saskatchewan, Douglas prend la tête du premier gouvernement socio- démocrate d’Amérique du Nord.

Pendant les vingt années suivantes, M. Douglas chapeaute la création de programmes sociaux qui existent encore aujourd’hui. Il crée la société publique Saskatchewan Power Corporation, le premier programme public d’assurance automobile et plusieurs sociétés d’État chargées d’assurer les services essentiels. Il fait adopter des lois permettant aux travailleuses et aux travailleurs de se syndiquer ainsi qu’un Code des droits de la personne de la Saskatchewan dix-huit mois avant l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’Organisation des Nations Unies.

Mais il est surtout connu pour avoir établi le premier programme public d’assurance-maladie en Saskatchewan en 1961. Ce faisant, il devient le père de l’assurance-maladie universelle au Canada.

En 1962, Douglas quitte la scène politique de la Saskatchewan pour devenir le premier chef du Nouveau Parti démocratique du Canada (NPD), issu de la fusion de la FCC et du mouvement syndical dirigé par le Congrès du travail du Canada (CTC). Chef du parti jusqu’en 1971, il quitte son poste d’élu en 1979.

En 1981, Douglas est nommé à l’Ordre du Canada et en 1985 il reçoit l’Ordre du Mérite de la Saskatchewan. Il meurt à Ottawa le 24 février 1986. En 2004, le public plébiscite Tommy Douglas au concours national de « la plus grande personnalité canadienne » de la chaîne de télévision CBC.

Bonne fête Tommy! Et merci d’avoir veillé à ce que toutes les Canadiennes et tous les Canadiens aient droit à des soins de santé abordables!

C’est une importante contribution faite au Canada dont nous sommes nombreuses et nombreux à être fiers. Mais il reste encore à faire. Le travail de leaders tels que Tommy Douglas, d’organisations telles que la Coalition canadienne de la santé, de partis tels que le NPD, de travailleuses et de travailleurs canadiens au travers de leurs syndicats et du mouvement syndical se poursuit aujourd’hui avec la revendication d’un régime universel d’assurance-médicaments pour tous les Canadiens et toutes les Canadiennes, quels que soient leurs revenus, leur âge ou leur lieu de résidence.

Articles connexes

Fête du Travail 2019 : les syndicats veulent inscrire la justice sur le bulletin de vote

En cette fête du Travail, les syndicats du Canada lancent une campagne visant à faire de la justice un enjeu des élections fédérales d’octobre. Cela signifie que les syndicats demanderont aux travailleuses et travailleurs canadiens de voter pour des candidates et des candidats qui sont favorables à l’assurance-médicaments universelle, à la sécurité des retraites, à l’action climatique, à l’équité et…
Suite

Le gouvernement fédéral annonce des modifications positives à la réglementation sur les prix des médicaments

Les syndicats du Canada applaudissent l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement fédéral, de nouvelles mesures mettant à jour la réglementation canadienne sur les prix des médicaments. « De nombreux médicaments d’importance vitale ne sont pas abordables. Le nouveau cadre protégera mieux la population canadienne contre la montée en flèche des prix des médicaments en réduisant le coût des médicaments brevetés…
Suite

L’assurance-médicaments universelle devrait être un remède facile à avaler

Par Hassan Yussuff, tel que publié dans le Toronto Sun.* Enfin de bonnes nouvelles pour les millions de Canadiennes et Canadiens qui doivent choisir entre acheter de la nourriture et se procurer les médicaments sur ordonnance dont ils ont besoin. Le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments a tracé clairement la voie vers un régime…
Suite