Journée des droits de la personne : un rétablissement équitable de la COVID-19 exige un investissement dans les soins

10 décembre 2020

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des droits de la personne en appelant à des investissements à long terme dans le secteur des soins.

« Reconstruire en mieux – défendez les droits de la personne » est le thème retenu pour cette année de la Journée internationale des droits de la personne observée le 10 décembre.

« Il est d’une importance cruciale que les efforts faits par le Canada pour se relever de la COVID-19 comblent les lacunes du respect des droits de la personne qui ont été mises en évidence par la pandémie. D’importants investissements publics dans le secteur des soins aideront à égaliser les chances des personnes les plus affectées par le virus », déclare Larry Rousseau, vice-président exécutif du CTC.

« Nous accueillons les récents engagements du gouvernement fédéral à investir dans les régimes de soins publics. Le Canada doit s’appliquer à créer de meilleurs emplois, à améliorer les conditions de travail et à éliminer les profondes disparités au sein de notre économie », ajoute-t-il.

La pandémie a mis en évidence la dépendance de nos communautés à l’égard des emplois précaires à bas salaire et du travail non rémunéré dans des secteurs de soins critiques, y compris les services de garde d’enfants et d’éducation de la petite enfance, les services aux aînés, les services en santé mentale et d’autres services sociaux contribuant à la santé et à la sécurité de nos communautés.

Bon nombre des personnes travaillant dans ces secteurs sont des femmes et des personnes noires, autochtones, de couleur et nouvellement immigrées. Leur travail n’est pas apprécié à sa juste valeur même s’il est jugé « essentiel », et ces personnes ont des conditions de travail déplorables et sont exposées à la violence, au harcèlement et à de nombreux autres risques pour la santé et la sécurité. De plus, elles risquent plus que les autres d’être exposées à la COVID-19 et n’ont ni sécurité d’emploi, ni avantages sociaux.

« La crise mondiale a mis en évidence ce que nous soutenons depuis des années : la discrimination systémique et la marginalisation ont mis certains groupes en situation de désavantage. Des communautés entières ont beaucoup plus de difficulté que les autres à se rétablir parce qu’elles n’ont pas autant d’accès à des possibilités et à des services en matière, par exemple, d’emploi, de soins de santé et de logement », dit M. Rousseau. « Il est de la plus haute importance de procéder à des investissements à long terme dans les soins pour mettre notre économie à l’abri des désastres, protéger notre filet de sécurité social contre les crises futures et assurer notre bien-être collectif. »

Signez notre pétition afin d’inciter le gouvernement à accroître ses investissements dans les régimes de soins publics pour nous permettre de bâtir une économie plus durable et plus inclusive.

Articles connexes

Leçons tirées de 2020 : la pandémie a fait ressortir le meilleur des travailleurs et travailleuses du Canada

« Les syndicats du Canada marquent la fin de l’année 2020 en se rappelant tout ce qui a été accompli pour protéger les travailleurs et travailleuses et leurs familles pendant la pandémie de la COVID-19. Le monde a changé à jamais, mais les membres de la population canadienne doivent s’unir pour mettre l’accent sur leur bien collectif. Bien que la pandémie…
En savoir plus

Les syndicats du Canada appuient les agriculteurs indiens

Les syndicats du Canada défendent les agriculteurs et agricultrices et les travailleurs et travailleuses agricoles indiens qui continuent à protester contre les récentes mesures de réforme de la législation agricole déréglementant le secteur et laissant ceux-ci exposés à l’exploitation par des entreprises internationales. « La déréglementation des marchés locaux de fruits et légumes aura un effet dévastateur sur les agriculteurs et…
En savoir plus

Les syndicats du Canada réclament une voie d’accès à la résidence permanente pour tous les travailleurs et les travailleuses migrants

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des migrants en incitant le gouvernement fédéral à offrir une voie d’accès à la résidence permanente à tous les travailleurs et travailleuses migrants qui souhaitent la demander. Le gouvernement fédéral a annoncé dernièrement qu’il accepterait les demandes de résidence permanente des demandeurs d’asile travaillant dans le secteur de la santé. Cette importante…
En savoir plus