Effets de l'inflation sur le consommateur
Allons de l’avant

La hausse des taux d’intérêt porte un autre coup aux budgets des familles

7 septembre 2022

Bruske : Alors que la reprise des travaux du Parlement approche, les décideurs doivent faire passer la population avant les financiers

OTTAWA –– La dernière hausse des taux annoncée aujourd’hui, en plus de la crise actuelle de l’inflation, signifie que davantage de familles en difficulté voient leur situation financière devenir encore plus difficile.

Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, a déclaré que, avec le retour de la Chambre des communes dans moins de deux semaines, il est essentiel que le Parlement reprenne ses travaux et soit prêt à agir de toute urgence face à la crise de l’abordabilité.

« Les travailleuses et travailleurs et leurs familles ne devraient pas avoir à payer pour l’inflation élevée, tandis que les entreprises cupides s’enrichissent continuellement. Les politiciens doivent demander à ces entreprises hyper rentables de rendre des comptes pour avoir profité de cette crise pour augmenter leurs bénéfices », a déclaré Madame Bruske. « Alors que tant de personnes ont du mal à payer les prix astronomiques des produits de base quotidiens, les décideurs doivent faire passer la population avant les financiers. » 

Madame Bruske a ajouté que les marges bénéficiaires des entreprises ont atteint des sommets inégalés et qu’il faut maintenant demander aux entreprises rentables de faire leur part. Les gouvernements ne peuvent rester à rien faire alors que les salaires et la part du revenu national des travailleuses et travailleurs ont chuté de manière spectaculaire.

« Alors que les pays européens taxent les profits exorbitants des sociétés énergétiques pour investir dans des aides d’urgence pour les travailleurs et leurs familles, Ottawa n’a rien fait », a indiqué Madame Bruske. « Les quatre principales sociétés énergétiques du Canada ont rapporté la somme incroyable de 12 milliards de dollars rien qu’au deuxième trimestre et il est essentiel que les entreprises hautement rentables soient finalement amenées à payer leur juste part. »

Madame Bruske a également noté que si l’inflation a finalement atteint un sommet, le coût de la vie des travailleurs et de leurs familles demeure encore bien au-dessus de l’objectif de 2 % fixé par la banque centrale et l’inflation devrait se maintenir bien au-dessus de cet objectif pendant un certain temps.

« Avec autant de travailleurs coincés mois après mois avec des salaires qui augmentent moins rapidement que le coût de la vie et un pouvoir d’achat qui recule, nous exhortons à nouveau le gouverneur de la Banque du Canada à s’en tenir à son domaine – et à ne pas se mêler du processus de négociation collective », conclut Madame Bruske.

-30-

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
819-209-6706

  • Allons de l'avant
  • La cupidité des entreprises oblige les familles à payer la nourriture plus cher

    28 septembre 2022
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Déclaration de Bea Bruske : Nous devons nous efforcer de prévenir une récession qui mettrait en péril de nombreuses familles travailleuses

    23 septembre 2022
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Les politiciens doivent mettre de côté la rhétorique et résoudre la crise de l’abordabilité

    20 septembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Les syndicats du Canada saluent les mesures pour atténuer l’inflation

    13 septembre 2022
    Click to open the link