Les syndicats du Canada accueillent la prolongation des prestations d’AE et de la relance

19 février 2021

Les syndicats du Canada sont heureux que le gouvernement fédéral ait annoncé aujourd’hui la prolongation des soutiens du revenu car elle est nécessaire pour assurer la sécurité financière de toutes les personnes qui en ont besoin.

Le gouvernement a annoncé une prolongation de 12 semaines tant de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) que de la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants et 24 semaines supplémentaires d’admissibilité à l’assurance-emploi.

« C’est une très bonne nouvelle pour les millions de Canadiennes et Canadiens qui n’ont pas encore d’emploi à réintégrer et qui s’inquiétaient de ne plus pouvoir payer leurs factures à l’expiration de leurs prestations le mois prochain », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « La prolongation permettra aux familles de continuer à subvenir à leurs besoins de base. »

La prolongation de la PCRE et de la PCRE pour proches aidants aidera des milliers de travailleurs et travailleuses qui n’ont pas pu reprendre le travail à survivre aux 12 prochaines semaines, bien qu’ils puissent encore s’inquiéter au sujet de ce qui se passera ensuite.

« Ces prestations associées à la COVID ont été vitales pour les personnes travaillant à la demande qui, en raison de la nature de leur travail, n’ont pas droit à des prestations d’assurance-emploi », précise M. Yussuff. « S’il souhaite mettre fin peu à peu à ces programmes relatifs à la pandémie, le gouvernement doit réformer l’AE en fonction des réalités de ces personnes. »

Le gouvernement a aussi annoncé deux semaines supplémentaires de la Prestation de maladie pour la relance économique, qui aide à protéger les travailleurs et les travailleuses devant s’isoler mais n’ayant pas accès à des congés de maladie payés.

 

« Il est bon de voir le gouvernement fédéral tenir sa promesse de prendre soin des travailleurs et travailleuses en prenant ces mesures, notamment en prolongeant la durée de la prestation de maladie fédérale pour les personnes qui n’ont pas de congé de maladie assuré par leur travail », ajoute M. Yussuff. « Les provinces doivent lui emboîter le pas pour assurer des congés de maladie payés à tous les travailleurs et les travailleuses. Les experts ont indiqué à maintes reprises que l’accès universel à ces congés contribuerait au ralentissement de la transmission de la COVID-19 et aiderait à maintenir les travailleurs et travailleuses en sécurité. Il aurait dû être instauré il y a longtemps. »

Le gouvernement fédéral a déjà promis d’apporter des modifications très nécessaires au Régime d’AE du Canada. Vous pouvez lire les recommandations du CTC sur la réforme de l’AE en cliquant ici.

Renseignements :

Relations avec les médias du CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Articles connexes

Jour de deuil national : le coût humain de la COVID-19

Par Hassan Yussuff tel que publié dans The Hamilton Spectator Chaque année, les travailleuses et travailleurs et leurs familles se réunissent le 28 avril, à l’occasion du Jour de deuil national, pour pleurer les personnes décédées en raison de maladies et de blessures au travail. Cette année, les syndicats du Canada braquent les projecteurs sur le coût humain de la pandémie…
En savoir plus

Budget 2021 : les syndicats du Canada accueillent le financement « crucial » de la garde d’enfants et de la formation professionnelle et le salaire minimum fédéral de 15 $

Les syndicats du Canada applaudissent les investissements appréciables dans la garde des jeunes enfants, la formation et le perfectionnement professionnel et l‘établissement d’un salaire minimum fédéral de 15 $ ainsi que la nouvelle prolongation des prestations d’urgence qui ont été annoncés dans le budget fédéral déposé aujourd’hui. « Le budget aidera dans une certaine mesure les travailleurs et travailleuses et leurs…
En savoir plus

Cinq principales revendications relatives au prochain budget fédéral

OTTAWA – Les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral à mettre l’accent sur le filet de sécurité social du pays dans son budget qui doit être publié lundi, en donnant la priorité à cinq revendications principales. « Les effets dévastateurs de la pandémie ont été aggravés par des années d’austérité imposées par les gouvernements successifs », déclare Hassan Yussuff, président du…
En savoir plus