Les syndicats du Canada accueillent l’inscription de groupes extrémistes militant pour la suprématie blanche parmi les organisations terroristes

3 février 2021

OTTAWA – Les syndicats du Canada accueillent l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement fédéral de l’inscription de quatre groupes violents d’extrême droite à sa liste d’organisations terroristes.

Les Proud Boys, The Base, Atomwaffen et le Mouvement impérial russe ont été inscrits à la liste des entités terroristes. Cela signifie que ces groupes ne peuvent plus recueillir des fonds ni recruter au Canada.

« Ces groupes menacent directement la sécurité et le bien-être des travailleurs et travailleuses de tous les segments de la société, et particulièrement ceux qui sont autochtones, noirs, juifs ou musulmans ou qui font partie d’autres communautés minoritaires », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada (CTC). « Nous assistons à une radicale résurgence du comportement d’extrême droite depuis plusieurs années. Il est dangereux de laisser de tels groupes agir impunément et cela menace notre démocratie et le bien-être de nos communautés. L’annonce faite aujourd’hui marque un progrès bienvenu dans la lutte contre ce fléau. »

Les syndicats du Canada se mobilisent depuis longtemps contre le racisme grâce à l’action sociale et à l’éducation. Cependant, les groupes d’extrême droite ont prospéré en ligne, et le recours aux médias sociaux, en particulier, a rendu difficile de contrer leur utilisation d’informations erronées pour recruter et mobiliser leurs membres.

L’année dernière, le gouvernement fédéral a ajouté pour la première fois deux groupes militant pour la suprématie blanche à la liste des organisations terroristes.

« Le fait est que les groupes militant pour la suprématie blanche n’ont pas fait l’objet d’un examen aussi méticuleux que les autres groupes racialisés et que cela leur a permis de se mobiliser avec une liberté et une impunité relatives », ajoute M. Yussuff. « Qui plus est, les stéréotypes et la culpabilité par association ont donné lieu à une surveillance excessive des communautés musulmanes et arabes en vertu de la législation antiterroriste. Les mesures de sécurité publique ne doivent pas stigmatiser des communautés précises. »

D’après des spécialistes de la lutte contre le terrorisme au Canada, 100 groupes de droite alternative militant pour la suprématie blanche étaient actifs au Canada en 2015. Un nombre croissant de personnes s’inquiètent de l’augmentation de ces groupes.

« Les attaques des tenants de la suprématie blanche ont tendance à être ciblées et ne se produisent pas isolément. Le climat de haine qu’ils nourrissent met en péril la santé et la sécurité des travailleurs et travailleuses », selon Larry Rousseau, vice-président exécutif du CTC. « Les incidents d’intimidation au travail et de harcèlement en ligne augmentent et doivent cesser. Toute personne mérite de vivre à l’abri de la violence et du harcèlement. »

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias du CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Étiquettes: Équité Racisme

Articles connexes

Les syndicats du Canada incitent Ottawa à protéger les Ouighours en Chine

Les syndicats du Canada applaudissent à la reconnaissance parlementaire du génocide commis par le gouvernement de la Chine à l’endroit de la minorité musulmane de ce pays et ils incitent Ottawa à agir en conséquence. Le gouvernement du Canada devrait maintenant reconnaître officiellement le génocide et mettre en œuvre les recommandations du Sous-comité des droits internationaux de la personne du…
En savoir plus

Les données le plus récentes sur l’emploi indiquent un besoin pressant de prestations d’AE prolongées et de recyclage

OTTAWA – Les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral de façon pressante à prolonger les prestations d’AE et de relance et à accroître l’aide au recyclage professionnel à mesure que le chômage continue d’augmenter. Après des pertes d’emploi plus élevées que prévu subies à la fin de 2020, les travailleurs et les travailleuses ont dû faire face à une…
En savoir plus

Les syndicats du Canada accueillent la Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie

Les syndicats du Canada accueillent l’annonce du gouvernement fédéral de la désignation du 29 janvier en tant que Journée nationale de commémoration de l’attentat à la mosquée de Québec et d’action contre l’islamophobie. Le mouvement syndical canadien a appuyé les appels de la communauté à la commémoration du pénible anniversaire de l’attentat du Centre culturel islamique de Québec, qui a…
En savoir plus