Les syndicats du Canada disent de #DemanderMieux en cette Journée de l’équité salariale 2021

6 avril 2021

Les syndicats du Canada soulignent la Journée de l’équité salariale en demandant une action immédiate sur l’équité salariale. La Journée de l’équité salariale marque le jour où le salaire moyen dans les catégories d’emplois dominées par les femmes rattrape finalement le salaire dans les catégories d’emplois dominées par les hommes, par rapport à l’année civile précédente. Cette année, cette journée tombe le 7 avril.

« Même en 2021, les femmes gagnent toujours en moyenne 32 % de moins que les hommes », déclare Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du CTC. « L’écart salarial est encore plus prononcé dans certains cas. Au cours de la dernière année, les répercussions économiques et sanitaires disproportionnées de la COVID-19 sur les personnes genrées et racialisées n’ont fait qu’empirer l’insécurité financière des femmes dans notre économie. Le gouvernement fédéral a promis d’appliquer l’équité salariale et il n’y a pas de temps à perdre. »

Les femmes racialisées gagnent 40 % de moins que les hommes blancs nés au Canada. Pour les femmes autochtones, l’écart est de 45 % et pour les femmes immigrées et les femmes handicapées, cette différence est de 55 % et 56 % respectivement.

« Cette pandémie nous a montré à quel point le travail traditionnellement accompli par des femmes importe pour la santé et la sécurité de nos communautés », indique Madame Clarke Walker. Le personnel de nettoyage, les caissières et caissiers et les personnes qui fournissent des soins comptent parmi les travailleuses et les travailleurs maintenant reconnus essentiels. Pourtant, leurs faibles salaires et conditions de travail inéquitables ne respectent pas la valeur que nos communautés leur portent. »

Il arrive souvent que le travail accompli dans ces secteurs sous-évalués passe inaperçu et ne soit pas reconnu, et que les travailleurs et travailleuses soient possiblement exposés à de la violence, au harcèlement et à d’autres risques pour la santé et la sécurité, à une sécurité d’emploi limitée et à un accès restreint à des avantages sociaux, y compris les congés de maladie payés. Bon nombre de ces travailleuses sont des femmes noires, autochtones, racialisées ou nouvelles immigrantes. Cela contribue à élargir l’écart salarial des travailleuses marginalisées.

Ajoutez votre voix en cette Journée de l’équité salariale en écrivant ici à votre députée ou député fédéral pour exiger que le gouvernement fédéral consacre en loi l’équité salariale.

Pour en savoir plus sur Journée de l’équité salariale 2021 et pour vous inscrire à la campagne et aux événements en ligne, cliquez ici.

Articles connexes

Mouvement syndical : défendez les droits des travailleurs et des travailleuses plutôt que les plateformes

Le Congrès du travail du Canada et les fédérations provinciales et territoriales du travail trouvent que la proposition d’Uber, intitulée Flexible Work+, est dangereuse et menaçante. Elle va à l’encontre des droits et de la dignité des travailleurs et travailleuses. L’entreprise a indiqué vouloir faire pression sur les gouvernements afin qu’ils créent un nouveau statut d’emploi pour le travail exercé…
En savoir plus

Les syndicats du Canada demandent au gouvernement fédéral d’éliminer le racisme systémique en matière d’emploi

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale en demandant au gouvernement fédéral de s’assurer que ses efforts pour moderniser la Loi sur l’équité en matière d’emploi portent sur les profondes inégalités dont font l’objet les travailleuses et travailleurs racialisés en raison du racisme et de la discrimination systémiques. « Le renforcement de la…
En savoir plus

Les syndicats du Canada incitent Ottawa à protéger les Ouighours en Chine

Les syndicats du Canada applaudissent à la reconnaissance parlementaire du génocide commis par le gouvernement de la Chine à l’endroit de la minorité musulmane de ce pays et ils incitent Ottawa à agir en conséquence. Le gouvernement du Canada devrait maintenant reconnaître officiellement le génocide et mettre en œuvre les recommandations du Sous-comité des droits internationaux de la personne du…
En savoir plus