Justice sociale et démocratie

Les syndicats du Canada s’unissent aux infirmières pour exiger une intervention gouvernementale d’urgence

17 septembre 2021

OTTAWA – À mesure que la pandémie grève les systèmes de santé publics du Canada, les infirmières sonnent l’alarme au sujet du besoin pressant d’action des gouvernements de tous les ordres pour régler la crise des soins infirmiers.

La Fédération canadienne des syndicats d’infirmières et d’infirmiers et les syndicats infirmiers provinciaux tiennent une journée nationale d’action aujourd’hui pour s’assurer que notre système de santé soit le principal enjeu auquel pensent les gens quand ils iront voter lundi.

« Nous avons connu une pandémie aux effets dévastateurs sur le personnel de première ligne de la santé après plus d’une décennie de pénuries chroniques de personnel infirmier », déclare Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada. « Il est plus que temps que les infirmières et infirmiers jouissent d’un minimum de respect, de sécurité et d’équité. Les syndicats du Canada sont fiers d’appuyer les infirmières et infirmiers de tout le pays aujourd’hui. »

Débordés de travail, sous-payés et subissant la pression d’une pandémie sur leur travail et leur vie, les membres du personnel hospitalier quittent leurs emplois à un taux alarmant. Les heures supplémentaires ont augmenté de près de 80 % en moyenne et de près de 140 % en Ontario et au Québec. Les infirmières et infirmiers noirs, autochtones et racialisés font en outre face à la discrimination au quotidien.

Les syndicats d’infirmières et d’infirmiers sonnent l’alarme depuis un certain temps au sujet de la crise et du besoin pressant d’investissement par les gouvernements dans le personnel infirmier.

« La pandémie a indiqué clairement à tous que des années de coupures, entreprises par Stephen Harper et Erin O’Toole, ont laissé le système de santé en ruine. M. O’Toole dit qu’il renversera les coupures, mais cela ne se produirait que dans des années. Or, c’est maintenant que nous vivons la crise », ajoute madame Bruske. « Les infirmières et infirmiers ont raison de dire qu’ils en ont assez d’attendre. J’incite les électrices et électeurs à rejeter les promesses creuses de M. O’Toole et à voter pour le renforcement de notre système de santé public. »

-30-

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias du CTC
media@clcctc.ca
613-355-1962

  • Allons de l'avant
  • Occasion manquée de cesser de hausser les taux et de faire passer les gens avant tout

    7 décembre 2022
    Click to open the link
  • Élimination de la discrimination
  • Il est temps de s’engager à mettre fin à la violence fondée sur le genre et à voir à ce qu’elle ne se produise jamais plus!

    6 décembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Sylvain Le May est le récipiendaire du Prix Carol McGregor 2022 pour les droits des personnes ayant un handicap

    2 décembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Il est temps de mettre fin à la violence fondée sur le genre au travail

    2 décembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Le 25 novembre – Les syndicats du Canada sensibilisent les gens à la violence fondée sur le genre au travail

    25 novembre 2022
    Click to open the link
  • Sécurité de la retraite
  • Les syndicats du Canada accueillent les nouvelles protections des pensions des travailleurs et travailleuses

    23 novembre 2022
    Click to open the link
  • Élimination de la discrimination
  • Les personnes trans font l’objet de harcèlement et de violence au travail plus que les autres

    13 novembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Déclaration de Bea Bruske : L’utilisation de la clause dérogatoire par Ford est une atteinte directe aux droits des travailleurs

    3 novembre 2022
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, est disponible pour parler de la mise à jour économique d’automne

    2 novembre 2022
    Click to open the link