Les syndicats appellent les banques à réduire les taux d’intérêt des cartes de crédit pour tous

8 avril 2020

OTTAWA – Les syndicats du Canada appellent les institutions financières du pays à faire davantage pour atténuer les répercussions économiques de la pandémie de COVID-19 en réduisant encore davantage les taux d’intérêt des cartes de crédit et en appliquant ces nouveaux taux d’intérêt à tous les détenteurs de cartes de crédit.

« Cette pandémie a entraîné d’importantes perturbations dans la vie de nombreux Canadiens et Canadiennes et crée des conséquences financières. Beaucoup de gens n’ont pas d’autre choix que d’utiliser leurs cartes de crédit pour payer les besoins de base », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada (CTC). « Les banques ont pris certaines initiatives d’assistance, mais ce n’est tout simplement pas suffisant. »

« Le taux directeur de la Banque du Canada étant à un niveau historiquement bas, les institutions financières ont l’occasion de faire profiter à tous leurs clients ces économies pour les aider à braver la tempête. Il ne suffit pas de donner un répit à une partie seulement des emprunteurs, forçant les gens désespérés à faire des pieds et des mains; cette politique doit s’appliquer à tous les clients systématiquement. »

M. Yussuff a envoyé une lettre aux PDG des plus grandes banques et sociétés de cartes de crédit à la fin de la semaine dernière pour leur demander d’abaisser les taux. Après cette action, une vaste campagne a été lancée pour encourager les Canadiens et Canadiennes à ajouter leur voix et à communiquer avec les banques également.

À ce jour, plus de 5 000 personnes se sont ralliées à la campagne, en envoyant des lettres et des gazouillis afin de soulever la question, et plus de 2 500 personnes ont signé une pétition.

Le CTC demande à toutes les institutions financières de réduire les taux d’intérêt pour tous les achats portés aux cartes de crédit après le 15 mars, et pour tous les soldes qui ont été reportés avant cette date, et ce pour la durée de la crise sanitaire de COVID-19.

« C’est un moment déterminant dans l’histoire de notre pays, et les PDG doivent être solidaires et agir pour le bien commun, déclare M. Yussuff. Les Canadiens surveillent la situation de près et s’attendent à ce que chaque institution fasse sa part. »

Un exemplaire de la lettre originale se trouve ici.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Articles connexes

Mise en garde des syndicats du Canada au gouvernement fédéral : nous sommes au bord d’un « abîme des prestations »

Les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral à prolonger le soutien du revenu des personnes en chômage au moins jusqu’à la fin de 2021 sinon elles atteindront bientôt le bord de l’abîme. Le nombre des travailleurs et travailleuses qui risquent de cesser de recevoir des prestations en mars est estomaquant : 844,000 personnes qui touchaient la Prestation canadienne de…
En savoir plus

Les travailleurs et les travailleuses du Canada contactent leurs députés au cours de la première semaine d’action virtuelle

Par Hassan Yussuff, tel que publié dans National Newswatch* Pendant toute journée d’une année normale, la colline parlementaire grouille de personnes faisant du lobbying auprès de représentantes et représentants élus. Selon la commissaire fédérale au lobbying, 18 728 rapports de communication mensuels ont été présentés en 2019‑2020. Ce rapports ont été produits principalement par des lobbyistes enregistrés rémunérés qui travaillent pour…
En savoir plus

Les syndicats du Canada marquent la Journée mondiale pour le travail décent en réclamant un robuste plan de relance économique

La COVID-19 a mis en évidence les lacunes des protections sociales au Canada et dans le monde entier. Les effets de la pandémie sur la santé, l’emploi, le revenu et l’égalité de genre et raciale sont rendus d’autant plus catastrophiques par les lacunes que présentait déjà notre filet de sécurité social. Avant la pandémie, la mondialisation grandissante était telle que…
En savoir plus