Les syndicats appellent les banques à réduire les taux d’intérêt des cartes de crédit pour tous

8 avril 2020

OTTAWA – Les syndicats du Canada appellent les institutions financières du pays à faire davantage pour atténuer les répercussions économiques de la pandémie de COVID-19 en réduisant encore davantage les taux d’intérêt des cartes de crédit et en appliquant ces nouveaux taux d’intérêt à tous les détenteurs de cartes de crédit.

« Cette pandémie a entraîné d’importantes perturbations dans la vie de nombreux Canadiens et Canadiennes et crée des conséquences financières. Beaucoup de gens n’ont pas d’autre choix que d’utiliser leurs cartes de crédit pour payer les besoins de base », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada (CTC). « Les banques ont pris certaines initiatives d’assistance, mais ce n’est tout simplement pas suffisant. »

« Le taux directeur de la Banque du Canada étant à un niveau historiquement bas, les institutions financières ont l’occasion de faire profiter à tous leurs clients ces économies pour les aider à braver la tempête. Il ne suffit pas de donner un répit à une partie seulement des emprunteurs, forçant les gens désespérés à faire des pieds et des mains; cette politique doit s’appliquer à tous les clients systématiquement. »

M. Yussuff a envoyé une lettre aux PDG des plus grandes banques et sociétés de cartes de crédit à la fin de la semaine dernière pour leur demander d’abaisser les taux. Après cette action, une vaste campagne a été lancée pour encourager les Canadiens et Canadiennes à ajouter leur voix et à communiquer avec les banques également.

À ce jour, plus de 5 000 personnes se sont ralliées à la campagne, en envoyant des lettres et des gazouillis afin de soulever la question, et plus de 2 500 personnes ont signé une pétition.

Le CTC demande à toutes les institutions financières de réduire les taux d’intérêt pour tous les achats portés aux cartes de crédit après le 15 mars, et pour tous les soldes qui ont été reportés avant cette date, et ce pour la durée de la crise sanitaire de COVID-19.

« C’est un moment déterminant dans l’histoire de notre pays, et les PDG doivent être solidaires et agir pour le bien commun, déclare M. Yussuff. Les Canadiens surveillent la situation de près et s’attendent à ce que chaque institution fasse sa part. »

Un exemplaire de la lettre originale se trouve ici.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Articles connexes

La décision de la Cour suprême sur Uber met l’accent sur les droits des travailleurs

OTTAWA – Dans l’arrêt rendu aujourd’hui, la Cour suprême du Canada défend les droits des travailleurs et travailleuses et confirme le droit des chauffeurs d’Uber d’accéder à une résolution de litige raisonnable. « Cette décision insiste sur le message qu’un travailleur est un travailleur », déclare Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « Cette décision envoie un…
Suite

Les syndicats du Canada mettent en garde contre la menace croissante de la privatisation

OTTAWA – Dans un nouveau rapport publié aujourd’hui, les syndicats du Canada s’opposent à la menace croissante de la privatisation. « Alors que nous sommes confrontés à la pandémie de COVID-19, l’importance du secteur public n’a jamais été aussi évidente », a déclaré Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada (CTC). « Les travailleuses et travailleurs du secteur…
Suite

Les syndicats du Canada saluent la prolongation des soutiens du revenu

OTTAWA – Les syndicats du Canada saluent l’expansion de la Prestation canadienne d’urgence (PCU), qui sera un soulagement pour les millions de Canadiennes et de Canadiens qui ne peuvent pas encore retourner au travail. « C’est une très bonne nouvelle pour les millions de Canadiennes et de Canadiens qui ne peuvent pas retourner à leur travail et qui s’inquiètent du…
Suite