Les syndicats du Canada affirment que la fête du Canada de cette année est une occasion de réconciliation plutôt que de célébration

30 juin 2021

À la lumière de la récente découverte des dépouilles de près de 1 000 enfants sur les lieux d’anciens pensionnats autochtones, la fête du Canada de cette année doit être placée sous le signe de la réflexion et de l’action. Les syndicats du Canada demandent que les célébrations de la fête du Canada soient remplacées cette année par des mesures en faveur de la réconciliation avec les Premières Nations, Métis et Inuits de tout le pays.

« Les personnes et les communautés autochtones sont encore sous le choc de l’horrifiante découverte de fosses communes non marquées sur les lieux d’anciens pensionnats autochtones », dit Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada. « L’heure n’est pas à la célébration : elle est à la réflexion et à l’action. Les syndicats du Canada sont solidaires des communautés qui pleurent les morts en question et appellent à la justice et à la reddition de comptes à l’égard des répercussions nuisibles et destructrices du colonialisme, de la violence et du racisme systémique. »

Les découvertes récentes ont été faites sur les lieux du pensionnat autochtone de Kamloops, en Colombie-Britannique et de celui de Marieval sur le territoire de la Première Nation Cowessess dans le sud de la Saskatchewan. On s’attend à découvrir d’autres sépultures dans l’ensemble du Canada au cours des prochains mois et des prochaines années.

« Nous ne pouvons pas considérer les pensionnats autochtones comme une simple page de l’histoire du Canada. Nous savons que la violence et la discrimination systémiques, étatiques et interpersonnelles à l‘endroit des peuples autochtones de ce paysanada se poursuivent encore », ajoute madame Bruske. « Nous le constatons aux disparités en matière de santé et de revenu, au fait que de très nombreuses réserves n’ont pas d’eau potable propre, au dépouillement des terres par les industries extractives, aux meurtres et disparitions de femmes et de filles autochtones et au fait que leurs familles demeurent privées de réponses et de justice – pour ne nommer que quelques exemples. »

En ce 1er juillet, les syndicats du Canada incitent leurs membres à réfléchir non seulement à la dévastation et aux effets dommageables des pensionnats autochtones mais aussi à notre responsabilité individuelle et collective de nous sensibiliser à la colonisation et de démanteler les systèmes qui perpétuent les préjudices et l’injustice.

« Aujourd’hui et tous les jours, nous devons appuyer les peuples autochtones de ce pays, agir en solidarité avec eux et nous efforcer de nous réconcilier. Nous avons tous un rôle à jouer, y compris les gouvernements de tous les ordres, les communautés, les familles, les individus et le mouvement syndical », déclare madame Bruske.

Envoyez une lettre à vos représentantes et représentants élus pour leur faire savoir que vous vous attendez à ce qu’ils prennent des engagements valables et des mesures concrètes afin d’assurer la justice aux personnes et communautés autochtones.

Autres mesures que vous pouvez prendre :

• Portez des vêtements orange pour montrer que vous appuyez les communautés autochtones et les personnes affectées par les pensionnats (Cliquez ici pour en apprendre au sujet de Phyllis (Jack) Webstad et de la journée du chandail orange)
• Participez à une veille, à une marche ou à un événement dirigé par des Autochtones le 1er juillet (comme les événements prévus pour Montréal ou Ottawa, ou ceux qui doivent avoir lieu dans d’autres villes, qui sont énumérés ici)
• Appuyez les organisations, les causes et les entreprises autochtones (Par exemple, faites un don à l’Indian Residential Schools Survivor Society [société des survivants des pensionnats autochtones], à la Fondation autochtone de l’espoir ou à d’autres organisations dirigées par des Autochtones)
• Renseignez-vous au sujet des pensionnats autochtones et du colonialisme au Canada et dans votre propre communauté :

o https://education.afn.ca/afntoolkit/
o https://legacyofhope.ca/fr/anglais/education/

• Engagez une conversation et une réflexion sur le génocide, le colonialisme, la suprématie blanche et la violence à l’égard des Autochtones.

Apprenez à être un meilleur allié

• Lisez les 94 appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation du Canada : http://trc.ca/assets/pdf/Calls_to_Action_French.pdf
• Lisez le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (FFADA) et ses 231 appels à la justice : https://www.mmiwg-ffada.ca/fr/final-report/

Accédez aux services de soutien

Ligne d’écoute téléphonique concernant les pensionnats indiens
1-866-925-4419

Services de crises du Canada
1-833-456-4566
SMS : 45645

Ligne d’écoute d’espoir pour le mieux-être
1-855-242-3310

Jeunesse, j’écoute
1-800-668-6868
SMS : 686868

Articles connexes

Déclaration du CTC sur l’effondrement mortel d’une grue à Kelowna, en C.-B.

Nous avons appris aujourd’hui que cinq personnes avaient perdu la vie et que d’autres avaient été blessées par suite du tragique effondrement d’une grue de chantier à Kelowna, en C.-B. Le Congrès du travail du Canada (CTC) tient à exprimer ses sincères condoléances aux familles, aux collègues de travail et aux amis des personnes qui ne sont pas rentrées du…
En savoir plus

Le nombre des emplois indique que les personnes les plus durement frappées par la pandémie sont encore celles qui ont le plus de difficulté

Les syndicats du Canada sonnent l’alarme parce que des centaines de milliers de travailleurs et travailleuses risquent de voir réduire leurs soutiens relatifs à la pandémie alors que le marché du travail est loin de se rétablir. « Nous nous inquiétons principalement des personnes qui risquent de quitter le marché du travail pour de bon. De nombreux travailleurs et travailleuses…
En savoir plus

Lettre ouverte aux travailleuses et travailleurs du Canada

Amis et alliés, Il y a quelques semaines, ce fut un grand honneur pour moi d’être élue présidente du Congrès du travail du Canada afin de servir les travailleuses et travailleurs canadiens. Mes collègues membres de la direction et moi ne prenons pas cette responsabilité à la légère, et ce n’est pas un travail qu’une personne peut accomplir seule. Nous…
En savoir plus