Allons de l'avant

Les syndicats du Canada incitent le nouveau gouvernement fédéral à donner la priorité à la réconciliation avant la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

29 septembre 2021

Les syndicats du Canada marquent la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation en renforçant leur détermination à lutter en faveur des droits des Autochtones et de la justice pour ceux-ci.

« Nous nous sommes engagés à favoriser la réconciliation avec les Premières Nations, Inuits et Métis et à les défendre dans la solidarité » déclare Bea Bruske, présidente du CTC. « Nous incitons le nouveau gouvernement fédéral à prendre un nouvel engagement à l’égard de la réconciliation et à lui donner la priorité dans son nouveau mandat. »

Le 30 septembre est la première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation reconnue par le gouvernement fédéral et certains gouvernements provinciaux et territoriaux en tant que nouveau jour férié. Cette journée a été reconnue et marquée par le passé dans l’ensemble du pays à titre de Journée du chandail orange, occasion de commémorer et d’honorer tous les enfants autochtones retirés de leurs familles et communautés et envoyés dans des pensionnats où ils ont subi le racisme, la violence et des mauvais traitements.

On estime que le système des pensionnats autochtones du Canada a violemment déraciné et affecté la vie d’au moins 150 000 enfants des Premières Nations, Inuits et Métis, et ses effets multigénérationnels se font encore sentir profondément dans les communautés autochtones.

« Ce système de pensionnats est un élément important de l’histoire haineuse de la violence coloniale du Canada à l’égard des communautés autochtones. Son héritage se poursuit dans la marginalisation et les effets traumatiques que subissent les individus et les communautés autochtones et la création d’iniquités socioéconomiques et sanitaires répandues qui ont nui à différentes générations », ajoute madame Bruske.

« Il importe de désigner une Journée nationale de la vérité et de la réconciliation pour reconnaître et réparer les torts passés et présents causés aux peuples et aux communautés autochtones et cette journée rappelle à tous la responsabilité individuelle et collective que nous avons de favoriser la réconciliation avec les Premières Nations, Inuits et Métis. Nous avons tous un rôle à jouer dans la lutte pour le démantèlement des systèmes qui perpétuent ces injustices de longue date », dit Lily Chang, secrétaire-trésorière du CTC.

Pour les syndicats du Canada, cela exige de continuer à appuyer les travailleurs et travailleuses et les communautés autochtones et à inciter les gouvernements de tous les ordres à prendre des engagements concrets et à agir pour favoriser la réconciliation en :

• Mettant en œuvre tous les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et les appels à la justice issus de l’Enquête nationale sur les femmes et filles autochtones disparus et assassinées, en commençant par les appels à l’action de 71 à 76 de la CVR au sujet des enfants disparus et des renseignements sur l’inhumation, qui comprennent celui de fouiller tous les lieux d’inhumation des pensionnats du Canada et d’affecter un financement suffisant au Registre national de décès des élèves de pensionnats;

• Incitant tous les gouvernements provinciaux et territoriaux à reconnaître le 30 septembre en tant que jour férié pour marquer la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation;

• Abandonnant tout recours en justice contre les survivantes et survivants des pensionnats autochtones;

• Mettant fin à la discrimination à l’égard des enfants des Premières Nations dans la prestation des services à l’enfance sur les réserves et réformant le Programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations selon la décision du Tribunal canadien des droits de la personne.

« Nous encourageons tous les travailleurs et les travailleuses à prendre le temps, le 30 septembre, de se renseigner au sujet du rapport et des recommandations de la Commission de vérité et réconciliation, de réfléchir à ce que signifie la réconciliation et de faire les premiers pas sur la voie de la justice en faisant des pressions en vue d’un changement, » ajoute madame Bruske.

Agissez :

Envoyez une lettre au premier ministre pour qu’il prenne de vrais engagements et des mesures valables en vue de la réconciliation et de la justice pour les peuples et les communautés autochtones.

Voici d’autres mesures que vous pouvez prendre :

• En apprendre davantage au sujet de la Journée du chandail orange et porter des vêtements orange pour montrer que vous appuyez les communautés autochtones affectées par le système des pensionnats;

• Participer à un événement en ligne marquant la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, par exemple dans le cadre de la Semaine de la vérité et de la réconciliation (du 27 septembre au 1er octobre), ou à un événement qui se déroulera dans votre région (par exemple la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation et la Journée du chandail orange au cimetière Beechwood à Ottawa ou la marche intergénérationnelle de la Journée du chandail orange à Vancouver;

• Faire un don et apporter votre aide à des organisations dirigées par des Autochtones et à des organismes de soutien communautaire autochtones tels que l’Indian Residential Schools Survivor Society, la Société de soutien à l’enfance et à la famille des Premières Nations du Canada et la Fondation autochtone de l’espoir;

• Lire et en apprendre au sujet de l’histoire du Canada et de l’héritage du colonialisme :

o 94 appels à l’action et rapport final de la Commission de vérité et réconciliation du Canada

o Rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées (FFADA) et ses 231 appels à la justice

o Plan d’action de l’Association des femmes autochtones du Canada pour mettre fin à l’agression contre les femmes, les filles et les personnes de diverses identités de genre autochtones

o Comptes rendus du Yellowhead Institute sur les appels à l’action : Compte rendu de 2020 sur la réconciliation

o Recommandations du CTC à l’intention du gouvernement fédéral sur les droits et la justice pour les Autochtones

  • Meilleurs salaires et avantages sociaux
  • Pendant que le compte à rebours se poursuit, les syndicats du Canada exigent que le gouvernement choisisse de continuer à aider les gens

    13 octobre 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Les syndicats du Canada s’unissent aux infirmières pour exiger une intervention gouvernementale d’urgence

    17 septembre 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • O’Toole n’est qu’un conservateur comme les autres qui compromettrait notre système de santé public

    16 septembre 2021
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • O’Toole tisserait un filet de sécurité social avec du vent

    8 septembre 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Bea Bruske : Mettez les familles travailleuses au cœur de la relance du Canada

    6 septembre 2021
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Bruske : La proposition d’Uber sur le travail flexible perpétuerait l’absence de protection des travailleurs des plateformes

    31 août 2021
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Les syndicats du Canada publient une annonce rappelant aux Canadiens qu’Erin O’Toole est dangereux

    31 août 2021
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • La présidente du CTC encourage les électeurs du Nouveau-Brunswick à choisir une relance axée sur les travailleurs lors des élections fédérales

    27 août 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Bruske salue l’engagement du NPD à mettre fin aux bénéfices excessifs réalisés dans les soins aux aînés

    25 août 2021
    Click to open the link