Les syndicats du Canada marquent le Jour de deuil national en solidarité avec le personnel de première ligne

28 avril 2020

Cette année, les syndicats du Canada demandent aux Canadiennes et Canadiens d’observer le Jour de deuil national en mémoire des travailleuses et travailleurs qui ont perdu leur vie à la suite d’incidents en milieu de travail. Cette année, ces décès comprennent des travailleuses et travailleurs de première ligne qui sont décédés de la COVID-19.

« Tandis que des communautés pleurent les travailleuses et travailleurs morts cette année, dont de nombreux au cours des dernières semaines, il ne faut pas oublier que nous avons le devoir de faire tout ce que nous pouvons pour protéger les personnes qui continuent de travailler pendant cette crise », déclare Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « La meilleure façon de les honorer est de lutter pour les vivants. Chaque personne devrait pouvoir aller travailler sans crainte d’être infectée ou de rapporter ce virus à la maison à leurs proches. »

Le thème de la commémoration cette année est « Enrayons la pandémie au travail ». Ici au Canada, 4,9 millions de travailleuses et travailleurs ont été jugés essentiels, ce qui signifie qu’ils doivent continuer à se présenter au travail. Ils risquent leur vie chaque jour, en assurant notre sécurité et notre approvisionnement. Nombre d’entre ces travailleurs sont payés au salaire minimum et ne reçoivent aucun avantage social. Les blessures et les décès au travail sont évitables, même en période de pandémie. Tous les travailleurs et travailleuses, de tous les secteurs, méritent de rentrer chez eux en santé à la fin de leur journée de travail.

« Les syndicats du Canada demandent des congés de maladie payés et de l’équipement de protection individuelle adéquat pour chaque travailleuse et travailleur essentiel de première ligne immédiatement », dit M. Yussuff. « Cette pandémie nous montre qui sont véritablement les travailleuses et travailleurs essentiels. C’est à nous d’assurer que la société ne les sous-estime plus jamais. Or, cela veut dire qu’ils doivent recevoir une rémunération équitable, des avantages sociaux et toutes les protections nécessaires. »

Au Canada, les travailleuses et travailleurs ont trois droits fondamentaux en matière de santé et de sécurité au travail : le droit d’être informé de ce qui pourrait leur nuire dans leur milieu de travail, le droit de participer à la prise de décisions qui peuvent influencer leur santé et sécurité et le droit de refuser un travail dangereux. Les syndicats du Canada s’emploient à faire en sorte que tous les travailleurs et travailleuses essentiels aient connaissance de leurs droits et soient en mesure de les exercer, tandis que nous faisons tous notre part pour lutter contre la pandémie.

Cette année, pour respecter les directives de santé publique, les personnes en deuil se rassembleront virtuellement pour tenir des veillées à la mémoire de ceux et celles qui ont perdu leur vie ou dont la vie a été changée à tout jamais à la suite d’un incident survenu au travail.

Pour joindre l’appel du CTC visant à obtenir une politique uniforme de 14 jours de congés de maladie payés avec protection de l’emploi pour tous les travailleurs et travailleuses, signez notre pétition ici.

Articles connexes

Jour de deuil national : le coût humain de la COVID-19

Par Hassan Yussuff tel que publié dans The Hamilton Spectator Chaque année, les travailleuses et travailleurs et leurs familles se réunissent le 28 avril, à l’occasion du Jour de deuil national, pour pleurer les personnes décédées en raison de maladies et de blessures au travail. Cette année, les syndicats du Canada braquent les projecteurs sur le coût humain de la pandémie…
En savoir plus

Jour de deuil 2021 – Le coût humain de la COVID-19

Les syndicats du Canada marquent le Jour de deuil national en appelant l’attention sur le coût humain de la pandémie de la COVID-19. Depuis plus d’un an, le monde a connu un bouleversement sans précédent en raison de la COVID-19. Le virus et ses variantes ont semé le chaos dans notre société et ont mis au jour le manque inquiétant…
En savoir plus

Des centaines de militants syndicaux présentent leurs priorités sur la Colline

OTTAWA – Des centaines de militantes et militants syndicaux participent à des rencontres avec des membres de la Chambre des communes et du Sénat aujourd’hui afin de discuter des questions qu’ils souhaitent voir traitées dans ce premier budget du Parlement — l’assurance-médicaments nationale étant au premier rang de leurs priorités. « Nous savons qu’un régime public universel d’assurance-médicaments sera moins coûteux…
En savoir plus