Des centaines de militants syndicaux présentent leurs priorités sur la Colline

25 février 2020

OTTAWA – Des centaines de militantes et militants syndicaux participent à des rencontres avec des membres de la Chambre des communes et du Sénat aujourd’hui afin de discuter des questions qu’ils souhaitent voir traitées dans ce premier budget du Parlement — l’assurance-médicaments nationale étant au premier rang de leurs priorités.

« Nous savons qu’un régime public universel d’assurance-médicaments sera moins coûteux et permettra à davantage de personnes d’être en santé et d’éviter l’hôpital », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « Pour les 7,5 millions de Canadiens qui ne sont pas assurés ou qui sont sous-assurés, l’assurance-médicaments ne fera pas que changer leur vie, elle pourrait la sauver. »

Les gouvernements minoritaires du Canada ont toujours contribué à l’avancement de politiques publiques qui ont considérablement amélioré la vie de millions de familles. Outre l’assurance-médicaments, les militants syndicaux font également valoir la nécessité d’un salaire minimum fédéral de 15 $, de protéger les pensions des travailleurs et de ratifier la Convention no 190 de l’OIT pour éliminer la violence et le harcèlement au travail.

« En ce qui concerne la C190, le Canada a porté cette question à l’OIT et nous avons l’occasion de faire preuve d’un véritable leadership en devenant l’un des premiers pays à la ratifier », dit M. Yussuff.

L’instauration d’un salaire minimum fédéral pour les travailleuses et travailleurs dans les milieux de travail sous réglementation fédérale permettrait d’améliorer la vie de plus de 70 000 travailleurs. Ces travailleurs ne disposent pas de salaire minimum depuis 1996; il est plus que temps que ça change.

Les travailleurs se font dire depuis trop longtemps qu’ils doivent attendre que les créanciers soient payés avant d’obtenir les pensions auxquelles ils ont droit. Le gouvernement doit protéger ces travailleurs afin qu’ils puissent prendre leur retraite en toute confiance.

« Ce gouvernement a une occasion historique, et un mandat, de bâtir un Canada plus progressiste », ajoute M. Yussuff. « Lorsque les travailleuses et travailleurs du Canada s’unissent, notre voix collective a une influence réelle sur les décideurs. Le Canada doit saisir cette occasion de réaliser l’assurance-médicaments et d’améliorer la vie des Canadiens. »

Le Congrès du travail du Canada est la voix du mouvement syndical canadien représentant plus de 3 millions de membres syndiqués qui travaillent dans toutes les industries partout au pays.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426

Articles connexes

Les syndicats du Canada accueillent la nouvelle déclaration pour lutter contre la violence fondée sur le genre

Les syndicats canadiens accueillent favorablement la déclaration commune pour un Canada sans violence fondée sur le sexe entérinée par les ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux responsables de la condition féminine. Cette déclaration renforce le droit de vivre à l’abri de la violence et la nécessité d’actions concrètes pour prévenir et contrer la violence fondée sur le genre. Elle établit également…
En savoir plus

Les syndicats du Canada réclament des solutions à long terme à la violence fondée sur le sexe

À l’occasion de la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, les syndicats du pays réclament du fédéral des solutions à long terme pour aider les survivantes de la violence fondée sur le sexe et éradiquer ce fléau. Ce 6 décembre marque le 31e anniversaire de la tuerie de l’École Polytechnique de Montréal. Ce massacre, jusque-là…
En savoir plus

Les syndicats du Canada demandent un Plan d’action national sur la violence fondée sur le genre

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, les syndicats du Canada demandent au gouvernement fédéral d’établir un Plan d’action national sur la violence à l’égard des femmes et fondée sur le genre. La Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes – soulignée chaque année le 25 novembre – marque…
En savoir plus