Les syndicats du Canada sont solidaires des travailleurs du secteur public du Nouveau-Brunswick

9 novembre 2021

OTTAWA – Au lieu de mettre en place des lock-out, des lois de retour au travail et des tactiques d’intimidation, le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, doit commencer à négocier de bonne foi avec les travailleuses et travailleurs en grève du secteur public – entre autres le personnel de première ligne ayant travaillé sans relâche tout au long de la pandémie.

« Au nom du Congrès du travail du Canada, je tiens à exprimer notre solidarité et notre soutien aux membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) du Nouveau-Brunswick », déclare Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada. « Le personnel de première ligne qui a tant fait pour faire tourner nos communautés pendant la pandémie mérite bien mieux. Les syndicats du Canada sont solidaires des travailleuses et travailleurs du SCFP. »

Bien que la grève en soit maintenant à son 12e jour, le premier ministre Higgs a déclaré que le gouvernement n’avait pas l’intention de retourner à la table de négociation. Vendredi dernier, le gouvernement du Nouveau-Brunswick a annoncé qu’il utilisait la Loi sur les mesures d’urgence et l’état d’urgence lié à la COVID-19 pour forcer certains employés de la fonction publique à retourner au travail.

« Le premier ministre Higgs pourrait mettre fin à ce différend, mais il semble qu’il n’ait pas la volonté de le faire. Avoir recours à une loi de retour au travail ou utiliser le décret d’urgence provincial lié à la COVID-19 pour bloquer une grève – plutôt que de négocier une solution de bonne foi à la table de négociation – démontre le manque d’engagement du premier ministre envers des négociations de bonne foi », conclut Mme Bruske. « Les travailleuses et travailleurs du secteur public du Nouveau-Brunswick ne luttent pas seulement pour eux-mêmes; ils luttent pour des salaires équitables, pour une amélioration réelle de la qualité de vie et pour protéger les pensions des gens du Nouveau-Brunswick et du Canada. »

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426