Emplois, économie et environnement

Préparez-vous à la campagne de dénigrement de 2023 de madame Stefanson

1 septembre 2023

Stefanson espère vous faire peur pour que vous votiez pour les promesses non tenues des conservateurs

Par Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada tel que publié dans National Newswatch

Au cours des quatre prochaines semaines, les conservateurs s’efforceront par tous les moyens de vous faire une peur bleue. Leur stratégie de campagne consiste, en somme, à espérer que vous paniquiez suffisamment pour voter de nouveau pour eux.

Oui, chers concitoyens et concitoyennes manitobains, préparez-vous à la grande campagne de dénigrement de 2023.

Vous entendrez des affirmations fausses au sujet de l’impôt et du crime et des attaques personnelles malhonnêtes sur Wab Kinew. Tout ce qui peut vous empêcher de vous rappeler les 7 longues années de promesses non tenues des conservateurs.

Mais vous devez vous rappeler que pendant sept ans, nous avons vu Brian Pallister, Heather Stefanson et toute la bande de conservateurs nous laisser tomber. Leur indifférence à l’égard des travailleurs et travailleuses est estomaquant. Ils ont toujours fait preuve d’une négligence presque criminelle.

N’oublions pas que les conservateurs avaient promis d’agir pour améliorer l’abordabilité – mais qu’ils ont ensuite haussé les factures d’électricité. Voici qu’ils projettent d’imposer aux familles du Manitoba des prix plus élevés à l’égard de l’énergie consommée en période de pointe, où vous en avez le plus besoin.

Vous rappelez-vous que les conservateurs ont promis d’établir une relation constructive avec les travailleurs et travailleuses? Ensuite, ils ont imposé des conventions collectives prévoyant des salaires plus bas, porté atteinte aux droits des travailleurs et travailleuses et réduit la formation en apprentissage et la sécurité au travail.

Qui peut oublier que les conservateurs ont promis 200 infirmières et infirmiers et 80 ambulancières et ambulanciers de plus et davantage de lits en foyer de soins personnels? Depuis que les conservateurs forment le gouvernement, le nombre des infirmières et infirmiers a diminué de 300, celui des ambulanciers, de 187 et celui des lits en foyer de soins personnels, de 149.

Mais ce qui compte quant aux promesses non tenues, ce ne sont pas les chiffres; c’est le tort causé aux gens par les politiques des conservateurs. Si votre salaire accuse tellement de retard par rapport à l’inflation que vous ne pouvez pas payer votre loyer, si l’on vous fait poireauter dans une salle d’urgence pour que votre enfant reçoive des soins ou si vous attendez en vain qu’un lit se libère dans un foyer de soins personnels pour votre parent âgé, vous n’êtes qu’un Manitobain parmi tant d’autres qui paient le prix des politiques impitoyables des conservateurs.

Les conservateurs tentent de terroriser les gens pour qu’ils croient qu’ils doivent choisir entre le traitement équitable des travailleurs et travailleuses et une économie forte. Madame Stefanson a diabolisé les syndicats. Hypocritement, elle attaque les travailleurs et travailleuses qui s’efforcent d’obtenir des salaires équitables alors qu’elle s’est accordée elle-même une augmentation.

Le fait est que l’appauvrissement des travailleurs et travailleuses peut enrichir les milliardaires mais n’aide pas à bâtir des communautés prospères. Ce sont les travailleurs et travailleuses qui bâtissent et alimentent notre économie. C’est pour cela que j’ai été ravie de voir les néo-démocrates de Wab Kinew s’engager déjà à renverser les coupes pratiquées par les conservateurs dans la formation, à rétablir le ratio d’un apprenti par compagnon afin d’accroître la sécurité au travail et à voir à ce que les communautés locales bénéficient des grands projets. Le plan de M. Kinew assurera du travail à un plus grand nombre de personnes et créera de bons emplois durables au Manitoba.

Par contraste, nous observons madame Stefanson depuis plus de 7 ans échouer à toutes étapes en gravissant les échelons au sein du gouvernement du Manitoba. Elle a été vice-première ministre dans le gouvernement de Brian Pallister, ministre de la Justice dans ce même gouvernement tandis que la criminalité augmentait, et ministre de la Santé alors que les conservateurs fermaient trois salles d’urgence à Winnipeg. Malgré cela, curieusement, les conservateurs lui ont accordé une promotion. En tant que première ministre, elle a réduit l’éducation et haussé les coûts de l’énergie et elle n’a pas su régler la crise de la santé qu’elle a elle-même aidé à créer. Or, voici que madame Stefanson veut être récompensée d’avoir fait un travail minable. L’heure est au changement.

Je connais Wab Kinew et je sais qu’il lui importe que la situation des travailleurs et travailleuses ait tellement empiré. Il sait ce que c’est que de craindre que ses enfants n’aient pas accès aux soins dont ils auront besoin. Il a vécu l’épreuve du feu et il a la force de caractère qu’il faut pour tenir tête à de puissants intérêts. C’est pourquoi je lui fais confiance pour ce qui est de mettre l’aide aux gens et les bons emplois au cœur du programme de son gouvernement.

Pendant que nous marquons la fête du Travail au Manitoba cette année, j’incite les travailleurs et travailleuses et les familles à voir au-delà des promesses les plus récentes des conservateurs et de leurs discours semant la peur pour regarder de plus près ce qu’ils ont fait pendant les 8 années qu’ils ont passées au pouvoir. Regardez comme les politiques des conservateurs ont rendu la vie plus chère pour les familles et nui aux travailleurs et travailleuses, et ensuite posez-vous les questions suivantes : Qui a à cœur que les gens trouvent de bons emplois comportant des salaires équitables pour une honnête journée de travail? À qui puis-je faire confiance pour ce qui est d’aider les familles dont les budgets atteignent le point de rupture? Qui va s’assurer que les soins de santé publics seront accessibles non seulement à ma famille mais aux générations futures de Manitobains et Manitobaines?

En 2023, seul le NPD offre ce genre de changement positif.

Bea Bruske est présidente du Congrès du travail du Canada. Vous pouvez la suivre sur Twitter @PresidentCLC

*Les liens ne sont disponibles qu’en anglais.

  • Santé et sécurité au travail
  • 20 ans après son adoption, les syndicats canadiens exigent l’application de la loi Westray 

    9 mai 2024
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • NOUVEAU SONDAGE : LES CANADIENS APPUIENT LES SYNDICATS POUR CE QUI EST D’ASSURER DES PROTECTIONS AUX TRAVAILLEURS ET DES SALAIRES PLUS ÉQUITABLES 

    1 mai 2024
    Click to open the link
  • Santé et sécurité au travail
  • Les syndicats du Canada réclament Un travail en toute sécurité!

    26 avril 2024
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • La Chambre des communes adopte la Loi sur les emplois durables

    15 avril 2024
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • LE BUDGET 2024 DOIT COMPRENDRE DES INVESTISSEMENTS DANS L’ABORDABILITÉ ET DÉLAISSER L’AUSTÉRITÉ

    4 avril 2024
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Repoussons les manipulations corporatives et apportons de l’aide à la population dans le budget de 2024

    25 mars 2024
    Click to open the link
  • Élimination de la discrimination
  • Le Canada doit s’attaquer au racisme et à la discrimination systémiques sur le marché du travail

    21 mars 2024
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • Le PM Kinew vise à renforcer le Manitoba avec une loi sur la vérification des cartes et une disposition anti-briseurs de grève – maintenant bloquées par l’opposition conservatrice

    18 mars 2024
    Click to open the link
  • Allons de l'avant
  • La présidente Bruske du CTC à tous les ordres de gouvernement : montrez votre soutien aux travailleurs et mettez en œuvre la loi anti-briseurs de grève immédiatement

    14 mars 2024
    Click to open the link