Allons de l’avant

Syndicats du canada : Une action urgente est nécessaire pour aider les familles à survivre à la crise de l’inflation

16 juin 2022

OTTAWA – Les prix des produits de première nécessité montent en flèche, les taux d’intérêt augmentent et les loyers atteignent des niveaux sans précédent. Entre-temps, les salaires accusent encore un retard par rapport à l’inflation.

Les syndicats du Canada incitent la vice-première ministre et ministre des Finances Chrystia Freeland à annoncer de nouvelles mesures dès maintenant pour voir à ce que les millions de travailleurs et travailleuses vulnérables et leurs familles ne soient pas laissés pour compte au cours de l’aggravation de la crise de l’inflation.

« Une des leçons les plus importantes que nous devrions avoir tirées de la pandémie est que l’amortissement de l’effet de toute crise économique sur les personnes les plus vulnérables aide à renforcer l’économie. L’action positive du gouvernement a permis au Canada de procéder à une reprise plus forte », dit Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada. « Il est d’une importance cruciale que la ministre des Finances Chrystia Freeland ait un plan pour réduire les répercussions des prix astronomiques et de la hausse des taux d’intérêt sur les travailleurs et travailleuses et leurs familles – et particulièrement les familles à faible revenu qui sont les plus vulnérables. »

Madame Bruske signale qu’un récent rapport de Statistique Canada révèle qu’une personne sur cinq s’attend à devoir recourir à une banque alimentaire au cours des six prochains mois et que plus de 40 % des familles canadiennes disent avoir du mal à joindre les deux bouts en raison de la flambée des prix des aliments.

« Il incombe aux gouvernements d’intervenir pour s’assurer que les familles ne portent pas le fardeau seules. En plus des mesures annoncées dans le budget de 2022, l’apport d’une aide supplémentaire directe et ciblée aux familles grâce à une majoration immédiate du crédit pour TPS serait utile aux familles vulnérables qui en ont le plus besoin », souligne madame Bruske. « Le meilleur moyen d’aider les Canadiennes et Canadiens à obtenir des salaires et avantages sociaux équitables et des pensions est de faciliter l’adhésion à un syndicat. Le fait de signer une carte de membre d’un syndicat permet à la travailleuse ou au travailleur d’assurer son bien-être et d’être traité avec dignité. »

Madame Bruske ajoute que, pendant que la vice-première ministre parle aujourd’hui aux PDG des milieux financiers, elle devrait annoncer de nouvelles mesures permettant de voir à ce que ceux qui ont profité de la pandémie paient leur juste part d’impôts afin que le gouvernement puisse investir dans les nouvelles interventions nécessaires pour aider les personnes à faible revenu à survivre aux temps durs actuels.

-30-

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias du CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426