Appuyer les travailleurs en temps de crise : principales mesures à prendre pour les gouvernements et les employeurs

17 mars 2020

Les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux à assurer sans tarder un soutien du revenu aux travailleuses et travailleurs en auto-isolement, en quarantaine ou devant garder leurs enfants.

Le soutien du revenu sera un facteur critique de la réduction au minimum de l’impact de la COVID-19.

De plus, le Congrès du travail du Canada incite tous les gouvernements et les employeurs à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger la santé et le bien-être des travailleuses et travailleurs, y compris ceux de la santé qui se trouvent en première ligne de cette urgence de santé publique. Ces mesures comprennent les suivantes :

  1. Permettre les conditions de travail souples, le télétravail, les vidéoconférences et audioconférences, la cessation de tous les déplacements non essentiels et le report de toute réunion et de tout événement non indispensable.
  2. Accorder des congés de maladie payés dans le cadre des régimes d’invalidité de courte durée et des régimes de congés de maladie et maintenir la couverture des assurances-médicaments.
  3. Accorder 14 jours de congé de maladie aux travailleuses et travailleurs en vertu des normes fédérales, provinciales et territoriales en vigueur pour couvrir la période de quarantaine.
  4. Annuler l’exigence de présenter une note de médecin pour justifier un congé de maladie.
  5. Interdire l’imposition d’un test de dépistage du coronavirus comme condition de maintien de l’emploi.
  6. Collaborer avec Service Canada pour profiter pleinement du programme Travail partagé amélioré de manière à minimiser les mises à pied.
  7. Collaborer étroitement avec les comités de santé et de sécurité et les syndicats à la prestation en temps opportun aux employés d’une information exacte au sujet de l’accès aux prestations et au soutien.
  8. Accorder des congés de soignant et de deuil aux employés ainsi qu’un counseling et des services de soutien en santé mentale.

    À l’égard du personnel de la santé, les employeurs devraient prendre notamment les mesures suivantes :

     

  9. Mettre à disposition un nombre suffisant de respirateurs N95 appropriés, d’appareils filtrants à air propulsé (aux fins des interventions respiratoires produisant des aérosols, telles que l’intubation) et d’autres équipements de protection individuelle.
  10. Procéder à une évaluation des risques afin de déterminer tous les points d’entrée potentiels (et la façon de les restreindre) et tous les autres points d’exposition potentiels (p. ex., dépistage, triage, salles d’isolement).

Articles connexes

Journée des droits de la personne : un rétablissement équitable de la COVID-19 exige un investissement dans les soins

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des droits de la personne en appelant à des investissements à long terme dans le secteur des soins. « Reconstruire en mieux – défendez les droits de la personne » est le thème retenu pour cette année de la Journée internationale des droits de la personne observée le 10 décembre. « Il est d’une importance…
En savoir plus

Les travailleurs et les travailleuses du Canada contactent leurs députés au cours de la première semaine d’action virtuelle

Par Hassan Yussuff, tel que publié dans National Newswatch* Pendant toute journée d’une année normale, la colline parlementaire grouille de personnes faisant du lobbying auprès de représentantes et représentants élus. Selon la commissaire fédérale au lobbying, 18 728 rapports de communication mensuels ont été présentés en 2019‑2020. Ce rapports ont été produits principalement par des lobbyistes enregistrés rémunérés qui travaillent pour…
En savoir plus

Les syndicats du Canada lancent la première semaine de lobbying virtuel

OTTAWA – Des centaines de travailleurs et travailleuses des différentes communautés du Canada tiennent des rencontres virtuelles avec leurs députées et députés fédéraux cette semaine dans le cadre de la première semaine d’action canadienne du genre, organisée par les syndicats du Canada. Les personnes qui participent à l’action inciteront les représentantes et les représentants élus à réclamer des investissements fédéraux…
En savoir plus