Journée internationale des femmes : #FautQueCaBouge pour l’égalité en milieu de travail

5 mars 2019

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des femmes de 2019 en transmettant un message audacieux sur l’avenir des femmes et du travail : il #FautQueCaBouge pour que les femmes obtiennent justice au travail. Il est temps de faire savoir ce que c’est que d’#EtreUneFemmeAuTravail et d’exiger des changements pour que les lieux de travail et la vie au travail soient plus favorables aux femmes.

#FautQueCaBouge est une campagne pour l’accès des femmes à la justice économique. Lancée il y a un an, la campagne a commencé par un appel, lancé au gouvernement fédéral, à l’élimination de la violence et du harcèlement fondés sur le sexe, au règlement de la crise des services de garde à l’enfance et à l’élimination de la discrimination salariale.

Après des mois d’actions numériques et de lobbying, nous avons remporté une importante victoire en décembre 2018 : le Canada a légiféré sur l’équité salariale. La nouvelle Loi sur l’équité salariale exige que tous les employeurs sous réglementation fédérale créent des programmes proactifs d’équité salariale et que soit créé un poste de commissaire fédéral à l’équité salariale.

« C’est un moment historique pour les femmes du Canada », dit Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du CTC. « Il reste à établir le règlement d’application avant que la Loi entre en vigueur, mais son adoption témoigne de ce que nous pouvons accomplir quand nous nous unissons dans la lutte pour l’accès des femmes à la justice économique. »

Nous avons progressé en vue de l’élimination de la violence et du harcèlement fondés sur le sexe. Sept provinces et le gouvernement fédéral ont instauré des congés payés pour violence conjugale, et la nouvelle législation fédérale sur la santé et la sécurité au travail assure de meilleures protections aux personnes qui font l’objet de violence et de harcèlement au travail.

« Nous avons constaté que nos messages portent et que nous réalisons des progrès. Célébrons tout ce que nous avons accompli. Et rappelons-nous que nous ne sommes pas au bout de nos efforts », ajoute madame Clarke Walker.

Puisque des élections fédérales se profilent à l’horizon, les syndicats du Canada élargissent la conversation au sujet de l’accès des femmes à la justice économique en examinant de façon plus poussée la vie au travail et la culture du lieu de travail. Nous voulons que les voix des femmes soient au cœur de nos prochains appels à l’action. C’est pourquoi nous demandons aux femmes de partager leurs histoires sur ce que c’est que d’#EtreUneFemmeAuTravail. Même si de nombreuses études indiquent que la féminisation de la population active favorise la croissance économique et améliore la vie de tous, nous savons que le monde du travail n’est pas favorable aux femmes.

Un trop grand nombre de femmes se heurtent encore à d’importants obstacles à la réussite au travail. Bon nombre de femmes ont de la difficulté à trouver un bon emploi ou à obtenir de l’avancement professionnel, et de nombreuses autres occupent des emplois précaires à bas salaire.

« Il est temps que nos dirigeants réduisent les obstacles à la participation des femmes à la population active », affirme Marie Clarke Walker. « Le gouvernement fédéral, les employeurs et les syndicats ont un rôle à jouer. Nous devons conjuguer nos efforts pour voir à ce que l’avenir des femmes et du travail passe par de bons emplois et un traitement équitable pour tous, et particulièrement les personnes les plus marginalisées. »

Nous avons toutes une histoire à raconter. Partagez la vôtre dès maintenant pour nous aider à maintenir la pression pour le changement en 2019.

Articles connexes

Les syndicats du Canada jouent un rôle crucial dans les négociations de l’OIT sur la violence au travail

L’Organisation internationale du Travail (OIT) marquera son centième anniversaire cette année. Des représentants des syndicats, des gouvernements et des employeurs tiendront une réunion ce mois-ci dans le cadre de la 108e session de la Conférence internationale du Travail qui aura lieu à Genève. Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du Congrès du travail du Canada (CTC), est la porte-parole des travailleurs au…
Suite

Interdire la violence et le harcèlement dans le monde du travail

Par Marie Clarke Walker Les nombres sont stupéfiants. À l’échelle mondiale, plus de 800 millions de femmes ont déjà subi une des formes de violence ou de harcèlement pouvant varier de l’agression physique aux propos injurieux ou à l’intimidation, selon la Confédération syndicale internationale. Ici au Canada, une étude Angus Reid de 2018 (en anglais seulement) a révélé qu’une femme…
Suite

Selon les syndicats du Canada, il est temps de célébrer la Fierté et de résister aux atteintes aux droits de la personne

Pendant que les événements de la Fierté se déroulent dans des communautés de tout le pays, les syndicats du Canada célèbrent les réalisations permises par le militantisme LGBTABI d’un océan à l’autre et s’engagent à contrer la montée de la politique fondée sur le racisme et la haine qui menace les droits de la personne dans le monde entier. « La…
Suite