Les syndicats du Canada soulignent la Journée des travailleurs blessés en appelant les gouvernements à améliorer les soutiens et les conditions de travail

1 juin 2020

En cette Journée des travailleuses et travailleurs blessés, pendant la pandémie de COVID-19, les syndicats du Canada demandent à tous les ordres de gouvernement de faire davantage pour prévenir les blessures, les maladies et les décès au travail et pour renforcer le système d’indemnisation des accidents du travail.

La pandémie actuelle représente un défi monumental dans la lutte contre les blessures, les maladies et les décès en milieu de travail. À mesure que les gouvernements commencent à déconfiner des secteurs de l’économie, il est crucial que les travailleurs et les travailleuses puissent accomplir leur travail en toute sécurité et rentrer à la maison retrouver leurs proches sains et saufs à la fin de chaque journée de travail.

Les travailleuses et travailleurs sont en première ligne pendant cette pandémie et pourtant ils n’ont pas toujours les protections dont ils ont besoin pour rester en sécurité.

La principale priorité est d’empêcher les travailleuses et les travailleurs d’être exposés à la COVID-19, d’en être atteints et d’en mourir. Toutefois, les gens doivent aussi pouvoir compter sur leur système d’indemnisation pour accident du travail pour ce qui est de leur assurer des indemnités et des soutiens adéquats s’ils tombent malades à cause de leur travail.

Cela nécessite d’élargir la couverture pour qu’elle englobe tous les travailleurs et les travailleuses – y compris ceux dont les lieux de travail sont actuellement exemptés des cotisations obligatoires au régime et les personnes qui occupent des emplois précaires et de l’économie à la demande.

Cela nécessite également d’assurer une couverture aux travailleurs et travailleuses qui doivent être mis en quarantaine ou s’auto-isoler par suite de leur exposition en milieu de travail mais qui ne présentent pas de symptôme de la maladie. Il faudra simplifier la procédure pour les travailleurs et travailleuses et protéger le droit d’appeler des décisions. Et il faudra éliminer les incitatifs financiers systémiques qui encouragent les employeurs à dissuader la présentation de demandes d’indemnisation pour l’infection à la COVID-19.

Les gouvernements devraient également instaurer une couverture présomptive d’indemnisation pour la COVID-19 afin que les travailleurs et les travailleuses ne se voient pas privés de soutiens en attendant que leurs demandes soient approuvées.

Jusqu’à présent, seule la province de la Colombie-Britannique s’est orientée vers l’instauration d’une couverture présomptive pour la COVID-19 à l’égard de certains membres du personnel de première ligne parce qu’elle a reconnu que la simplification de l’accès aux soutiens améliorera les résultats sur la santé ainsi que la sécurité du retour au travail des personnes courant un risque élevé d’être infectées à la COVID-19.

Les autres gouvernements au Canada doivent rapidement faire de même afin de voir à ce que les travailleurs et les travailleuses aient les soutiens et les indemnités dont ils ont besoin s’ils tombent malades à cause de leur travail.

Articles connexes

La décision de la Cour suprême sur Uber met l’accent sur les droits des travailleurs

OTTAWA – Dans l’arrêt rendu aujourd’hui, la Cour suprême du Canada défend les droits des travailleurs et travailleuses et confirme le droit des chauffeurs d’Uber d’accéder à une résolution de litige raisonnable. « Cette décision insiste sur le message qu’un travailleur est un travailleur », déclare Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « Cette décision envoie un…
Suite

Les syndicats du Canada demandent la reconnaissance de l’importance des travailleurs domestiques

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des travailleurs domestiques en demandant au gouvernement fédéral de collaborer avec les provinces et les territoires afin de ratifier la Convention no 189 de l’OIT et s’assurer que la législation du travail reconnaît et protège les travailleurs domestiques. « Il est important de reconnaître la contribution économique importante du travail domestique – le travail…
Suite

Il est temps que les soins de santé à financement public comprennent les services aux aînés

Par Hassan Yussuff, tel que publié dans National Newsatch.* Les images, les histoires et les expériences de nos aînés dont nous avons pris connaissance au cours de la pandémie sont propres à faire pleurer un homme adulte. En fait, c’est bien ce qui s’est passé. Même Doug Ford, Premier ministre de l’Ontario, s’est montré ému en parlant des conditions qui…
Suite