Nomination de Barbara Byers à un groupe consultatif d’ONU Femmes

12 janvier 2017

Le Congrès du travail du Canada félicite la secrétaire-trésorière Barbara Byers pour sa nomination en décembre 2016 au Groupe consultatif sur la société civile (GCSC) sous l’égide de la Directrice exécutive d’ONU Femmes (document an anglais seulement).

Le mandat de l’ONU Femmes se concentre sur cinq priorités : accroître le leadership et la participation des femmes, mettre fin à la violence contre les femmes, faire participer les femmes à tous les aspects des processus de paix et de sécurité, améliorer l’autonomisation économique des femmes et faire de l’égalité des sexes un élément central de la planification du développement national et de la budgétisation.

« Être invitée à me joindre à ce groupe est un immense honneur et j’espère pouvoir continuer de m’appuyer sur le travail déjà accompli sur ces questions », a déclaré Barbara Byers. « Je connais beaucoup de femmes qualifiées, compétentes et dynamiques au sein du mouvement syndical et je suis donc très fière de pouvoir les représenter », a-t-elle ajouté.

Le GCSC réunit (document en anglais seulement) des leaders féministes de renommée internationale d’organisations de défense des droits des femmes, de réseaux masculins pour l’égalité, de groupes de jeunes et LGBTQ, de syndicats et des médias. Le Groupe aura un rôle consultatif auprès de la Directrice exécutive d’ONU Femmes pendant la durée du mandat 2017-2019.

« Il est important que la voix des travailleuses soit entendue et il est important que les syndicats participent à cette conversation. Ce groupe est composé de divers représentantes et représentants de la société civile réunis autour d’un objectif commun : la promotion de l’égalité des sexes et le renforcement du mouvement international des femmes », a déclaré Barbara Byers.

Articles connexes

Les syndicats du Canada appellent à l’action contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie pendant la crise de COVID-19

En cette Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOBIT), les syndicats canadiens demandent au gouvernement fédéral d’appuyer les organisations LGBTABI aux prises avec les répercussions de la crise actuelle. Les personnes LGBTABI sont actuellement plus vulnérables à la discrimination, à la violence, au harcèlement et à la stigmatisation fondés sur l’identité et l’expression sexuelles. Il est plus…
Suite

Les pertes d’emploi historiques posent un énorme défi

Les syndicats du Canada disent que des efforts supplémentaires sont nécessaires pour soutenir les sans-emploi et maintenir les emplois existants, car le nombre de Canadiens qui ont perdu leur emploi en raison de la pandémie ne cesse d’augmenter. Selon Statistique Canada, un million d’emplois ont été perdus en mars et le nombre de personnes sans emploi a augmenté de 413 000.…
Suite

Les syndicats du Canada appuient le personnel infirmier, les sages-femmes et tous les travailleurs et travailleuses de la santé

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé 2020, l’Organisation mondiale de la santé célèbre l’Année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes. Actuellement, les infirmiers, les infirmières et les sages-femmes travaillent aux côtés de tous les autres membres du personnel de la santé en première ligne de la lutte contre la pandémie la plus grande des temps modernes.…
Suite