Les syndicats du Canada demandent aux chefs de parti de s’engager à l’égard des appels à la justice

4 octobre 2019

Chaque année, le 4 octobre, des vigiles de Sœurs d’esprit ont lieu dans les différentes parties du Canada pour commémorer les femmes, filles et personnes bispirituelles autochtones portées disparues ou assassinées.

Ce 4 octobre, les syndicats du Canada font écho aux appels des familles, des communautés et des organisations autochtones à la mise en œuvre des 231 appels à la justice que comprend le rapport final de l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

« Les inlassables efforts et les pénibles témoignages des familles, communautés et organisations autochtones exigent une attention immédiate », déclare Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du Congrès du travail du Canada. « Moins de trois semaines avant la fin de la campagne électorale fédérale, les syndicats incitent tous les partis à s’engager à dresser un plan d’action pour mettre en œuvre les recommandations que comprend le rapport. »  

Le rapport final a été publié le 3 juin après trois années d’enquête pendant lesquelles de puissants témoignages ont été présentés par 2 000 membres de familles éplorées. Ces émouvants témoignages ont été partagés au cours de douzaines de réunions communautaires tenues dans les différentes parties du pays.

Le rapport comprend 231 appels à la justice, y compris la transformation immédiate des services de police autochtones, la révision et la modification du Code criminel et d’autres mesures cruciales qui rendraient le Canada plus sécuritaire pour les femmes, les filles et les personnes bispirituelles autochtones.

« Le 4 octobre, nous nous rendrons sur la colline parlementaire pour manifester notre solidarité à l’égard de toutes les familles, les communautés et les organisations autochtones exigeant que des mesures soient prises pour mettre fin à la violence à l’endroit des femmes, des filles et des personnes bispirituelles autochtones », ajoute madame Clarke Walker.

Les gens de tout le Canada peuvent montrer qu’ils sont favorables à la mise en œuvre des appels à la justice issus de l’Enquête nationale en participant à une vigile dans leur communauté.

Articles connexes

La négociation collective est bonne pour tous

Par Hassan Yussuff, tel que publié dans le Globe and Mail.* Aux Fêtes, il n’y a pas que les cadeaux et la bonne chère. De nombreux travailleurs et travailleuses se retrouvent obligés de piqueter vers la période des Fêtes. Ces jours-ci, on voit partout des enseignantes et enseignants et des membres du personnel des transports en commun, des chemins de…
Suite

Le temps est venu de bâtir un Canada juste pour tous

OTTAWA – Les syndicats du Canada saluent le discours du Trône d’aujourd’hui, un discours qui a mis en évidence l’avancement de nombreuses politiques que le Congrès du travail du Canada (CTC) préconise depuis des années. « De l’amélioration de la protection en matière de soins de santé, à la lutte contre les changements climatiques, en passant par l’amélioration des conditions de…
Suite

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des personnes handicapées

Au Canada, plus d’un demi-million de personnes ayant un handicap sont prêtes et aptes à travailler mais ne le peuvent pas parce qu’elles se heurtent à des obstacles à l’emploi et à la formation. Pour marquer le 27e anniversaire de la Journée internationale des personnes handicapées (JIPH), les syndicats du Canada manifestent leur appui à l’égard de la campagne de…
Suite