Emplois, économie et environnement

Les syndicats deviennent légaux au canada (mais le piquetage est interdit).

4 janvier 2019

Le 18 avril 1872, le gouvernement fédéral de John A. Macdonald a déposé la Loi sur les syndicats ouvriers, la première loi du travail du Canada, laquelle donnait aux travailleuses et travailleurs le droit légal d’adhérer à des syndicats. Il s’agissait d’une réponse directe à l’arrestation et à la poursuite pénale des 24 responsables de la grève des imprimeurs de Toronto par les adversaires politiques de John A. Macdonald, une réponse qui visait à recueillir des votes, mais également à reconnaître le pouvoir grandissant du mouvement syndical au pays.

Qu’il s’agisse des droits des travailleuses et travailleurs, des conditions de travail, des droits de la personne ou de la justice sociale, les lois sont modifiées si la population fait preuve de solidarité.  Aujourd’hui, les syndicats luttent légalement pour les droits des travailleuses et travailleurs et la qualité des emplois.

En avril 1872, des imprimeurs syndiqués faisant la grève pour demander une journée de travail de neuf heures ont été arrêtés à Toronto, puis emprisonnés.  Ils demandaient que le nombre d’heures travaillées par jour soit réduit à 9 heures alors que certains travailleurs devaient travailler jusqu’à 12 heures par jour.  Les imprimeurs ont défilé en compagnie de partisans syndicaux à Queen’s Park où une foule de 10 000 personnes s’était réunie pour les encourager. Le lendemain, les employeurs, dirigés par le libéral George Brown du Globe, ont fait arrêter les 24 responsables de la grève, lesquels ont été accusés de complot criminel.  Il était possible pour eux de le faire puisqu’il était illégal pour les travailleurs d’utiliser leur action collective en tant que membres d’un syndicat pour faire la grève.

Tirant parti du délire politique du geste de George Brown et de l’indignation croissante, le premier ministre conservateur Sir John A. Macdonald a déposé et fait adopter la Loi sur les syndicats ouvriers, rendant légale l’adhésion syndicale. Il a aussi affaibli les efforts de George Brown en écartant l’accusation de « complot criminel » pesant contre les membres du syndicat pour avoir fait la grève.

Manœuvre politique éhontée, elle a permis à John A. Macdonald d’obtenir un important soutien à l’approche de l’élection fédérale. À Ottawa, des syndiqués ont marché jusqu’à la résidence du premier ministre pour célébrer le geste et ont fait défiler ce dernier dans les rues sous la lumière de flambeaux. Alors que ce geste a donné le droit aux travailleuses et travailleurs d’adhérer à un syndicat, il faut noter que le gouvernement Macdonald a fait adopter simultanément une autre loi rendant le piquetage illégal.

Dans les années qui ont suivi cette « grande première », les syndicats ont réalisé que les gouvernements pouvaient abolir leurs droits aussi facilement qu’ils pouvaient les leur accorder. Les grèves légales, dont la liberté de tenir des réunions syndicales, étaient déclarées des actes criminels selon le bon vouloir des gouvernements.

Aujourd’hui, le droit d’appartenir à un syndicat et le droit de grève sont protégés par la Charte des droits et libertés en tant que droits fondamentaux. Les syndicats du Canada ont obtenu ces droits après des années de lutte et d’arguments juridiques devant le remaniement de la loi sur le retour au travail et des conventions collectives par le biais de mesures législatives.

  • Emplois, économie et environnement
  • Protéger les possibilités du Canada relatives aux VE

    24 juin 2024
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • NOUVEAU SONDAGE : LES CANADIENS APPUIENT LES SYNDICATS POUR CE QUI EST D’ASSURER DES PROTECTIONS AUX TRAVAILLEURS ET DES SALAIRES PLUS ÉQUITABLES 

    1 mai 2024
    Click to open the link
  • Commerce et affaires internationales
  • 11 ans après l’effondrement de l’usine du Rana Plaza, les syndicats du Canada rendent hommage aux victimes et continuent de revendiquer l’amélioration des conditions de travail

    23 avril 2024
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Touché! L’AJLCF se joint au Congrès du travail du Canada

    18 avril 2024
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Les chefs syndicaux nationaux, provinciaux et territoriaux expriment leur forte opposition à une loi de retour au travail dans le cadre des moyens de pression menés par le SIDE contre la BC Maritime Employers Association (BCME)

    11 juillet 2023
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Premier Mai : Des syndicats forts renforcent le pouvoir des travailleurs

    1 mai 2023
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Jour de la Terre 2023 : les syndicats du Canada incitent les gouvernements à faire passer les travailleurs et travailleuses et les collectivités avant tout

    21 avril 2023
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Les travailleurs ripostent et exigent le travail décent des décideurs

    7 octobre 2022
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Une voie d’accès à la classe moyenne pour des millions de travailleurs

    6 septembre 2022
    Click to open the link