Les syndicats du Canada incitent le Sénat à prolonger rapidement les prestations d’AE parce que des centaines de milliers de personnes demeurent en chômage dans ce pays

12 mars 2021

Après des retards initiaux, le projet de loi C-24, qui prolonge les prestations d’AE de 24 semaines, a été adopté par la Chambre des communes aujourd’hui avec l’appui de tous les partis. Les syndicats du Canada demandent maintenant au Sénat d’entériner ce projet de loi sans tarder car des centaines de milliers de travailleurs et travailleuses du Canada ont encore du mal à trouver des emplois, même si le nombre total des emplois augmente.

« La relance de l’emploi a beau bien paraître sur papier, un nombre beaucoup trop grand de personnes demeurent en chômage », déclare Hassan Yussuff, président du CTC. « Les sans-emploi et leurs familles comptent sur la prolongation des prestations d’AE qui devrait déjà être en vigueur. Personne ne devrait avoir à craindre de ne pas pouvoir nourrir sa famille ou lui maintenir un toit sur la tête. Le Sénat ne doit pas tarder à entériner ce projet de loi crucial. »

Statistique Canada a publié ce matin les données sur l’emploi de février. Elles indiquent une augmentation radicale de la population active, particulièrement des emplois à bas salaire. Les travailleurs et les travailleuses racialisés avaient encore un taux de chômage plus élevé que ceux qui ne sont pas racialisés. Les jeunes femmes avaient perdu en un an près de deux fois plus d’emplois que les jeunes hommes.

« Certaines régions du pays sont maintenues en confinement pour freiner la propagation de la COVID-19 », ajoute M. Yussuff. « Il y a un an que les travailleurs et les travailleuses ont du mal à joindre les deux bouts même s’ils n’y sont pour rien, et il faut les aider jusqu’à ce que l’économie se rétablisse. »

Outre les mesures nécessaires pour venir en aide aux travailleurs et travailleuses dès maintenant, le gouvernement fédéral doit préparer une forte relance économique pour après la pandémie.

À la veille du dépôt du budget fédéral, les syndicats du Canada espèrent voir un élargissement de l’accès des sans-emploi à des possibilités de formation et des investissements équitables dans des infrastructures sociales critiques pour que les efforts de relance du Canada ne laissent personne pour compte.

Le Canada peut en outre renforcer son filet de sécurité social en apportant de très nécessaires améliorations au Régime d’AE.

Étiquettes: Assurance-emploi

Articles connexes

Mouvement syndical : défendez les droits des travailleurs et des travailleuses plutôt que les plateformes

Le Congrès du travail du Canada et les fédérations provinciales et territoriales du travail trouvent que la proposition d’Uber, intitulée Flexible Work+, est dangereuse et menaçante. Elle va à l’encontre des droits et de la dignité des travailleurs et travailleuses. L’entreprise a indiqué vouloir faire pression sur les gouvernements afin qu’ils créent un nouveau statut d’emploi pour le travail exercé…
En savoir plus

Les syndicats du Canada incitent les conservateurs à se joindre au gouvernement et aux partis de l’opposition pour adopter rapidement la prolongation de l’AE

Les syndicats du Canada incitent les conservateurs fédéraux à mettre fin aux retards procéduraux inutiles et aux manœuvres politiques et à se joindre au gouvernement et aux partis de l’opposition pour prolonger les prestations d’AE. Les députées et députés fédéraux débattent actuellement du projet de loi C-24, qui a pour effet de prolonger de 24 semaines ou jusqu’à l’automne les…
En savoir plus

Les syndicats du Canada accueillent la prolongation des prestations d’AE et de la relance

Les syndicats du Canada sont heureux que le gouvernement fédéral ait annoncé aujourd’hui la prolongation des soutiens du revenu car elle est nécessaire pour assurer la sécurité financière de toutes les personnes qui en ont besoin. Le gouvernement a annoncé une prolongation de 12 semaines tant de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) que de la Prestation canadienne…
En savoir plus