Ce qu’un RPC élargi signifie pour une personne comme vous

21 juillet 2016

Que signifie un meilleur plan pour tous en termes concrets? Nous avons calculé ce que changerait l'expansion du RPC prévue par les ministres des Finances pour quatre Canadiens typiques dont la situation peut ressembler à la vôtre ou à celle d’un être qui vous est cher.

Entraîneur de conditionnement physique

Jayden est un entraîneur de conditionnement physique de 24 ans. Il occupe plusieurs emplois à temps partiel dans des centres de conditionnement physique de la région de Mississauga et d’Etobicoke. Son revenu varie, mais au cours d’une année type, il gagne environ 27 500 $, soit environ la moitié du salaire moyen.

Avec son niveau de revenu actuel, Jayden aurait pris sa retraite après avoir travaillé toute sa vie avec une prestation du RPC d’environ 480 $ par mois*. Avec l’augmentation prévue des prestations, Jayden recevra une prestation de retraite supplémentaire du RPC de 150 $ par mois, ce qui lui donnera un revenu total du RPC de 7 585 $ par année, soit environ 630 $ par mois.

Cette année, Jayden cotisera environ 1 190 $ au RPC. Avec les changements convenus, Jayden cotisera 265 $ de plus par année. En plus des crédits d’impôt déjà accordés à Jayden pour ses cotisations au RPC, les cotisations supplémentaires de 265 $ seront déductibles d’impôt, ce qui réduira le revenu net de Jayden lorsqu’il produira sa déclaration de revenus.

Assistante dentaire

Kendra travaille à temps partiel comme assistante dentaire à Calgary. Au cours d’une année typique, elle gagne environ 35 000 $, soit les deux tiers du salaire moyen.

Kendra s’attendait à ce que son revenu actuel lui rapporte une prestation de retraite du RPC d’à peu près 695 $ par mois. Au niveau de prestation plus élevé du RPC dont le gouvernement fédéral a convenu avec les provinces, Kendra recevrait environ 915 $ par mois si elle cotisait au RPC au taux plus élevé pendant toute sa carrière.

Kendra épargne actuellement environ 1 560 $ par année dans le cadre du RPC. Elle épargnera 350 $ de plus par année avec le temps. Ses cotisations supplémentaires seront déductibles du revenu imposable.

Employée de banque

Amanda est une agente de prêts d’une banque de Burnaby, la même pour laquelle elle travaille depuis qu’elle a obtenu un baccalauréat en commerce de l’université de Victoria. En 2016, sa rémunération sera de 50 000 $, soit près du salaire moyen.

Amanda aurait pu s’attendre à ce que son salaire lui rapporte une prestation de retraite du RPC d’environ 1 000 $ par mois. Au niveau de prestation plus élevé du RPC, elle peut s’attendre à recevoir environ 1 310 $ par mois.

Amanda épargne actuellement 2 300 $ par année dans le cadre du RPC (somme dont son employeur verse l’équivalent en cotisations). Elle épargnera 510 $ de plus par année dans le cadre du RPC élargi. Ses cotisations supplémentaires seront déductibles du revenu imposable.

Électricien

Kyle est un électricien expérimenté vivant à Squamish, en C.-B., et travaillant pour une entreprise qui fabrique des systèmes verts de chauffage et de climatisation des habitations et qui les installe dans le Lower Mainland. En 2016, il gagnera 65 000 $, soit beaucoup plus que le maximum des gains ouvrant droit à pension selon le RPC actuel (54 900 $).

S’il gagnait ce revenu pendant toute sa vie de travail, Kyle pourrait s’attendre à recevoir le montant maximal de la prestation de retraite du RPC, soit environ 1 100 $ par mois. Selon le RPC bonifié, tous les gains de Kyle comporteraient de l’épargne, lui rapportant une prestation de retraite plus élevée du RPC. Plutôt que la prestation maximale de 1 100 $ qu’il aurait pu espérer recevoir, il recevra environ 1 470 $ par mois, soit près de 380 $ de plus.

En 2016, Kyle versera la cotisation maximale au RPC, soit à peu près 2 545 $. Vu les modifications apportées au RPC, Kyle épargnera davantage en vue de sa retraite dans le cadre du RPC. En dollars de 2016, il épargnera 950 $ de plus par année, pour une cotisation totale au RPC légèrement inférieure à 3 500 $ par année (dont son employeur versera l’équivalent). Les cotisations supplémentaires de Kyle seront déductibles de son revenu imposable dans sa déclaration de revenus. 

*Toutes les prestations sont calculées en dollars de 2016

Articles connexes

Progrès historique vers une protection accrue des travailleurs du monde entier

Les syndicats du Canada se joignent aux travailleurs et travailleuses du monde entier pour célébrer l’adoption, aujourd’hui, d’une convention et d’une recommandation de l’Organisation internationale du Travail (OIT) qui font date au sujet de la violence et du harcèlement dans le monde du travail. Après plus d’une année de négociations avec les gouvernements, les employeurs et les travailleurs, la Conférence…
Suite

Les syndicats du Canada marquent la Journée nationale des peuples autochtones en appelant à d’autres mesures pour la réconciliation

À l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, les syndicats du Canada disent que des mesures sur la réconciliation doivent être une priorité urgente nationale. Plus tôt ce mois-ci, l’Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées a publié son rapport final, comprenant 231 appels à la justice pour réduire les taux effarants de violence…
Suite

Les syndicats du Canada jouent un rôle crucial dans les négociations de l’OIT sur la violence au travail

L’Organisation internationale du Travail (OIT) marquera son centième anniversaire cette année. Des représentants des syndicats, des gouvernements et des employeurs tiendront une réunion ce mois-ci dans le cadre de la 108e session de la Conférence internationale du Travail qui aura lieu à Genève. Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du Congrès du travail du Canada (CTC), est la porte-parole des travailleurs au…
Suite