La crise des réfugiés rohingyas au Bangladesh

16 octobre 2017

On estime que plus d’un demi-million de femmes, d’hommes et d’enfants rohingyas vivent actuellement dans des conditions déplorables au Bangladesh, sans eau potable, installation sanitaire ni même d’abri de base.

Ils ont dû fuir le Myanmar cet été en raison de ce que le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme décrit maintenant comme des « attaques brutales, bien organisées, coordonnées et systématiques ». Ces attaques ont été orchestrées par les forces de sécurité du Myanmar, selon un rapport de l’ONU publié dernièrement.

Les syndicats du Canada exhortent tout le monde à soutenir les efforts des organismes de secours, y compris Oxfam Canada. Oxfam Canada (en anglais seulement) a établi une forte présence sur le terrain afin de répondre aux besoins de 100 000 personnes déplacées en leur offrant des fournitures désespérément nécessaires, ainsi que de l’eau potable, des toilettes portables et des installations sanitaires. Le CTC a versé un don de 10 000 $ pour ses efforts.

« Nous ne pouvons pas mettre un prix sur la sécurité, la sûreté et la santé et le bien-être en général », a déclaré Hassan Yussuff, président du CTC. « Il nous incombe individuellement et collectivement d’aider ceux qui sont moins fortunés en soutenant les organisations humanitaires à effectuer un travail d’une importance cruciale pour alléger la souffrance dans le monde. »

L’objectif d’Oxfam est d’aider 200 000 personnes en offrant :

·      des réservoirs d’eau, des usines de traitement de l’eau, des contenants pour l’eau potable

·      des toilettes portables et des installations sanitaires

·      30 tonnes de riz aplati, 23 tonnes de sucre et 23 000 paquets de biscuits à haute teneur énergétique

·      des bâches en plastique et d’autres articles non alimentaires essentiels.

Apprenez davantage sur Oxfam Canada (en anglais seulement) et la façon dont vous pouvez soutenir ce travail vital.

Articles connexes

Les syndicats du Canada appellent à l’action contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie pendant la crise de COVID-19

En cette Journée internationale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie (IDAHOBIT), les syndicats canadiens demandent au gouvernement fédéral d’appuyer les organisations LGBTABI aux prises avec les répercussions de la crise actuelle. Les personnes LGBTABI sont actuellement plus vulnérables à la discrimination, à la violence, au harcèlement et à la stigmatisation fondés sur l’identité et l’expression sexuelles. Il est plus…
Suite

Les syndicats du Canada appuient le personnel infirmier, les sages-femmes et tous les travailleurs et travailleuses de la santé

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé 2020, l’Organisation mondiale de la santé célèbre l’Année internationale du personnel infirmier et des sages-femmes. Actuellement, les infirmiers, les infirmières et les sages-femmes travaillent aux côtés de tous les autres membres du personnel de la santé en première ligne de la lutte contre la pandémie la plus grande des temps modernes.…
Suite

Nous ne sommes pas tous en sécurité à la maison : la violence conjugale en temps de pandémie

Les syndicats du Canada appellent à l’augmentation de la vigilance et de la sensibilisation à l’égard du risque croissant de violence conjugale pendant la pandémie de coronavirus. La recommandation de rester à la maison ainsi que les tensions financières et le stress accrus peuvent faire augmenter le risque de violence et l’isolement, ce qui accroît les possibilités qu’ont les agresseurs…
Suite