Les syndicats du Canada appellent à la justice pour marquer le Mois de l’histoire des Noirs

1 février 2020

Pour marquer le Mois de l’histoire des Noirs cette année, les syndicats du Canada incitent le gouvernement à prendre des mesures valables pour éliminer les disparités dont les travailleuses et travailleurs noirs font l’objet en matière d’emploi.

Les statistiques indiquent que les personnes de couleur sont plus susceptibles que les autres d’occuper des emplois précaires à bas salaire ne comportant pas d’avantages sociaux. Elles ont aussi des taux de chômage plus élevés. En fait, le taux de chômage des femmes noires est près de deux fois plus élevé que celui des femmes non racialisées. Les hommes noirs gagnent 66 cents par dollar que gagnent les hommes non racialisés et les femmes noires n’en gagnent que 56 cents par dollar.

Un moyen important de rectifier ces disparités consiste à renforcer la Loi sur l’équité en matière d’emploi et à recommencer à obliger les titulaires de contrats fédéraux à se conformer à cette loi.

« Le renforcement de la Loi sur l’équité en matière d’emploi est un des moyens d’aider à assurer la justice aux travailleurs et travailleuses racialisés », déclare Larry Rousseau, vice-président du Congrès du travail du Canada. « Au cours de l’histoire de notre pays, nous avons vu des hommes et des femmes de couleur s’entraider, même quand des lois discriminatoires ont rendu la tâche d’autant plus difficile. Nous leur devons de rectifier l’inégalité pour l’avenir. »

Que ce soit Desmond Davis et les autres fondateurs de la Fraternité des porteurs de wagons-dortoirs pour sa fille, Janice Gairey, ancienne directrice des droits de la personne de la Fédération du travail de l’Ontario. Que ce soit Carrie Best, qui a fondé son propre journal et aidé à faire connaître la cause de Viola Desmond, pour son fils Cal Best, ancien président de l’Association du Service civil du Canada.

« Ces travailleurs et militants et de très nombreux autres ont ouvert la voie à la participation des travailleurs et travailleuses racialisés suivant leurs traces », affirme M. Rousseau. « Nous devons à notre tour ouvrir la voie aux travailleurs et travailleuses futurs. »

À l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, le Congrès du travail du Canada procédera à des entrevues avec des chefs syndicaux noirs. Veuillez consulter notre page Facebook pour obtenir de plus amples renseignements.

Articles connexes

Les syndicats du Canada incitent Ottawa à protéger les Ouighours en Chine

Les syndicats du Canada applaudissent à la reconnaissance parlementaire du génocide commis par le gouvernement de la Chine à l’endroit de la minorité musulmane de ce pays et ils incitent Ottawa à agir en conséquence. Le gouvernement du Canada devrait maintenant reconnaître officiellement le génocide et mettre en œuvre les recommandations du Sous-comité des droits internationaux de la personne du…
En savoir plus

Les syndicats du Canada accueillent l’inscription de groupes extrémistes militant pour la suprématie blanche parmi les organisations terroristes

OTTAWA – Les syndicats du Canada accueillent l’annonce faite aujourd’hui par le gouvernement fédéral de l’inscription de quatre groupes violents d’extrême droite à sa liste d’organisations terroristes. Les Proud Boys, The Base, Atomwaffen et le Mouvement impérial russe ont été inscrits à la liste des entités terroristes. Cela signifie que ces groupes ne peuvent plus recueillir des fonds ni recruter…
En savoir plus

Les syndicats canadiens marquent le Mois de l’histoire des Noirs en appelant à la justice raciale dans la réponse et la relance à la pandémie

Les syndicats canadiens marquent le Mois de l’histoire des Noirs en réclamant la fin du racisme systémique anti-Noirs. Il faut notamment exhorter le gouvernement fédéral à mettre le filet de sécurité social du Canada à l’épreuve des désastres afin d’assurer un plan d’intervention et de relance à la COVID-19 ancrée dans la justice raciale. « L’heure de vérité a sonné »,…
En savoir plus