Les syndicats du Canada marquent le 20e anniversaire de la Journée du souvenir trans

20 novembre 2019

Aujourd’hui, au cours de vigiles qui ont lieu dans différentes communautés canadiennes, les syndicats du Canada manifestent leur solidarité à l’égard des personnes trans et de leurs alliés en se rappelant que des centaines de personnes se font tuer chaque année en raison de leur identité ou expression de genre.

Cette année, nous marquerons le 20e anniversaire de la Journée du souvenir trans (TDoR), journée internationalement reconnue où l’on rend hommage aux personnes trans, non binaires et bispirituelles qui ont perdu la vie à cause de la violence transphobe.

« Les syndicats du Canada demeurent résolument engagés à voir à ce que nos lieux de travail et nos organisations syndicales soient inclusives et réceptives pour nos membres trans et non binaires », déclare Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada. « Chaque personne a le droit de travailler dans un lieu dénué de violence et de harcèlement, et les syndicats jouent un important rôle pour faire respecter ce droit – grâce à la sensibilisation de leurs membres, à la négociation collective et à la défense de causes sur la scène législative. »

Bien que nous ayons assisté à de nombreux progrès en vue de l’inclusion des personnes transgenres au Canada ces dernières années, y compris l’addition de l’identité de genre à la Loi canadienne sur les droits de la personne en 2017, les personnes trans, et particulièrement les personnes trans féminines racialisées, font encore disproportionnellement l’objet de violence fondée sur le genre.

« Les efforts que nous faisons pour prévenir et éliminer la violence et le harcèlement au travail doivent être éclairés par les besoins et le vécu propres aux travailleuses et travailleurs trans, non binaires et bispirituels », dit M. Rousseau. « Si personne ne les dénonce, les remarques, plaisanteries et insinuations transphobes peuvent faire boule de neige. Nous devons indiquer clairement que la transphobie est nuisible et inacceptable. En condamnant carrément la transphobie, nous pouvons accroître la sécurité du travail pour tous. »

Apprenez-en davantage sur l’histoire de la TDoR en cliquant ici (en anglais seulement), participez à une vigile ou à un événement près de chez vous et prenez des mesures pour appuyer les personnes trans dans votre lieu de travail.

Articles connexes

Les syndicats du Canada appuient les agriculteurs indiens

Les syndicats du Canada défendent les agriculteurs et agricultrices et les travailleurs et travailleuses agricoles indiens qui continuent à protester contre les récentes mesures de réforme de la législation agricole déréglementant le secteur et laissant ceux-ci exposés à l’exploitation par des entreprises internationales. « La déréglementation des marchés locaux de fruits et légumes aura un effet dévastateur sur les agriculteurs et…
En savoir plus

Les syndicats du Canada réclament une voie d’accès à la résidence permanente pour tous les travailleurs et les travailleuses migrants

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des migrants en incitant le gouvernement fédéral à offrir une voie d’accès à la résidence permanente à tous les travailleurs et travailleuses migrants qui souhaitent la demander. Le gouvernement fédéral a annoncé dernièrement qu’il accepterait les demandes de résidence permanente des demandeurs d’asile travaillant dans le secteur de la santé. Cette importante…
En savoir plus

Les syndicats du Canada accueillent le projet de loi prévoyant l’adoption d’un cadre des droits des Autochtones

Les syndicats du Canada accueillent l’annonce récente et le dépôt subséquent d’un projet de loi visant à mettre en œuvre la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (UNDRIP) selon une promesse qui devait être tenue avant la fin de l’année. Le projet de loi C-15 est présenté quatre ans après que l’ancien député néo-démocrate Romeo Saganash…
En savoir plus