Les syndicats du Canada marquent le 20e anniversaire de la Journée du souvenir trans

20 novembre 2019

Aujourd’hui, au cours de vigiles qui ont lieu dans différentes communautés canadiennes, les syndicats du Canada manifestent leur solidarité à l’égard des personnes trans et de leurs alliés en se rappelant que des centaines de personnes se font tuer chaque année en raison de leur identité ou expression de genre.

Cette année, nous marquerons le 20e anniversaire de la Journée du souvenir trans (TDoR), journée internationalement reconnue où l’on rend hommage aux personnes trans, non binaires et bispirituelles qui ont perdu la vie à cause de la violence transphobe.

« Les syndicats du Canada demeurent résolument engagés à voir à ce que nos lieux de travail et nos organisations syndicales soient inclusives et réceptives pour nos membres trans et non binaires », déclare Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada. « Chaque personne a le droit de travailler dans un lieu dénué de violence et de harcèlement, et les syndicats jouent un important rôle pour faire respecter ce droit – grâce à la sensibilisation de leurs membres, à la négociation collective et à la défense de causes sur la scène législative. »

Bien que nous ayons assisté à de nombreux progrès en vue de l’inclusion des personnes transgenres au Canada ces dernières années, y compris l’addition de l’identité de genre à la Loi canadienne sur les droits de la personne en 2017, les personnes trans, et particulièrement les personnes trans féminines racialisées, font encore disproportionnellement l’objet de violence fondée sur le genre.

« Les efforts que nous faisons pour prévenir et éliminer la violence et le harcèlement au travail doivent être éclairés par les besoins et le vécu propres aux travailleuses et travailleurs trans, non binaires et bispirituels », dit M. Rousseau. « Si personne ne les dénonce, les remarques, plaisanteries et insinuations transphobes peuvent faire boule de neige. Nous devons indiquer clairement que la transphobie est nuisible et inacceptable. En condamnant carrément la transphobie, nous pouvons accroître la sécurité du travail pour tous. »

Apprenez-en davantage sur l’histoire de la TDoR en cliquant ici (en anglais seulement), participez à une vigile ou à un événement près de chez vous et prenez des mesures pour appuyer les personnes trans dans votre lieu de travail.

Articles connexes

Les syndicats du Canada marquent la Journée internationale des personnes handicapées

Au Canada, plus d’un demi-million de personnes ayant un handicap sont prêtes et aptes à travailler mais ne le peuvent pas parce qu’elles se heurtent à des obstacles à l’emploi et à la formation. Pour marquer le 27e anniversaire de la Journée internationale des personnes handicapées (JIPH), les syndicats du Canada manifestent leur appui à l’égard de la campagne de…
Suite

Profitons de l’occasion pour façonner un Canada juste pour tous

Par Hassan Yussuff, tel que publié dans The Hill Times.* De tout temps, les gens se soucient de leur avenir et de celui de leurs êtres chers. Des sondages indiquent que des millions de Canadiennes et Canadiens s’inquiètent de la hausse du coût de la vie, de la précarité croissante du travail, des changements climatiques et de bien d’autres choses…
Suite

Déclaration sur la négociation collective dans le secteur de l’éducation en Ontario

Les 55 syndicats représentés au Conseil canadien du Congrès du travail du Canada (CTC) déclarent leur soutien à l’égard des syndicats de l’éducation de l’Ontario qui demandent au gouvernement d’appuyer un enseignement de haute qualité. Les membres de la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario, de l’Association des enseignantes et des enseignants catholiques anglo-ontariens et de la…
Suite