Justice sociale et démocratie

En cette journée mondiale pour les soins, les gouvernements doivent s’engager à réparer l’économie des soins

29 octobre 2021

Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, a fait la déclaration suivante à l’occasion de la Journée mondiale d’action pour les soins.

« En réalité, chacun d’entre nous a reçu ou aura besoin de soins. »

« Aujourd’hui, les syndicats du Canada se joignent aux travailleuses et travailleurs et aux organisations du monde entier pour célébrer la Journée mondiale d’action pour les soins. »

« Nous avons tous constaté l’impact dévastateur de la COVID-19 sur les familles et les communautés et à quel point la prestation de soins a été exploitée et sous-évaluée. Les syndicats du Canada se joignent à la Confédération syndicale internationale pour réclamer un investissement accru dans de meilleurs emplois pour le personnel des soins, ainsi que des mesures immédiates pour bâtir un système de soins plus solide et résilient. Nous devons tirer des leçons de cette crise et réparer notre filet de sécurité social en piteux état. »

« Nous avons été témoins des échecs de notre système de soins de longue durée pendant cette pandémie, de la pression continue exercée sur notre personnel infirmier et de la santé et des contraintes et risques supplémentaires imposés aux travailleuses et travailleurs domestiques, fournisseurs de services de garde à l’enfance et d’autres qui ne pouvaient pas travailler à domicile. Nous avons constaté que le fardeau supplémentaire du travail non rémunéré de prestation de soins assumé par les femmes a contribué au départ de bon nombre d’entre elles du marché du travail. Personne ne peut nier que nos systèmes de soins sont mal en point. »

« Si les gouvernements veulent vraiment bâtir une relance inclusive et équitable, ils doivent investir dans la création de meilleurs emplois plus sûrs et dans des services de santé et de soins publics de qualité. »

« La prestation de soins comprend les soins de santé et la santé mentale, la garde d’enfants, l’éducation de la petite enfance, les soins aux personnes âgées et à celles ayant un handicap, le travail domestique et d’autres services sociaux et de soins de santé essentiels qui soutiennent nos familles et nos communautés. C’est un secteur dominé essentiellement par des travailleuses à bas salaires et souvent précaires. Les femmes racialisées, immigrantes et migrantes sont représentées de manière disproportionnée dans ces emplois. »

« Des investissements publics dans l’économie des soins permettraient de réparer l’impact de la pandémie sur la participation des femmes à la population active en réduisant et en redistribuant la répartition inéquitable du travail non rémunéré de prestation de soins, en créant des emplois verts de haute qualité et en aidant à répondre aux besoins actuels et croissants en matière de soins – créant un système de soins plus équitable et plus résilient. »

« Il s’agit d’un travail vital qui mérite dignité, respect, protection sociale et rémunération équitable. Ce n’est que par des politiques et des programmes qui renforcent notre infrastructure sociale et qui reconnaissent la valeur de ce travail que nous parviendrons à une relance économique équitable et inclusive – et que nous serons prêts à faire face aux catastrophes futures. »

Les syndicats du Canada exhortent le gouvernement du Canada à :

• Donner la priorité à la signature d’ententes sur les services de garde à l’enfance avec les autres provinces et territoires et accroître les investissements dans le personnel des services éducatifs et de garde à l’enfance;
• Créer une commission sur l’économie des soins chargée d’étudier, de concevoir et de mettre en œuvre une stratégie exhaustive des soins pour le Canada;
• Ratifier la Convention no 189 de l’Organisation internationale du travail sur le travail décent pour les travailleuses et travailleurs domestiques;
• Assurer une voie d’accès à la résidence permanente pour tous les travailleurs et travailleuses migrants pour qu’ils puissent profiter de protections globales prévenant l’exploitation et les abus;
Investir dans l’infrastructure sociale publique et la prestation de soins dans le cadre de l’engagement du Canada à l’égard des emplois verts pour régler la crise climatique.

Pour obtenir une entrevue avec Bea Bruske, veuillez communiquer avec :

Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
Cell. : 343-549-8397

  • Meilleurs salaires et avantages sociaux
  • Les députés doivent écouter les travailleurs et prendre des mesures pour une relance équitable qui rend la vie plus abordable

    29 novembre 2021
    Click to open the link
  • Emplois, économie et environnement
  • Les syndicats du Canada accueillent la loi fédérale sur les congés de maladie payés et la protection du personnel de la santé

    26 novembre 2021
    Click to open the link
  • Meilleurs salaires et avantages sociaux
  • La présidente Bea Bruske traitera des priorités des syndicats du Canada pour le nouveau parlement

    19 novembre 2021
    Click to open the link
  • Égalité des sexes
  • Les syndicats du Canada accueillent l’accord Canada-Alberta sur les garderies abordables

    15 novembre 2021
    Click to open the link
  • Meilleurs salaires et avantages sociaux
  • Le nouveau cabinet doit assurer une relance inclusive et équitable

    26 octobre 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Les premiers ministres doivent écouter la population au sujet du renforcement des soins de santé

    5 octobre 2021
    Click to open the link
  • Meilleurs salaires et avantages sociaux
  • Le parlement inchangé ne doit pas rétablir le statu quo

    21 septembre 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Le prochain gouvernement fédéral doit livrer la marchandise aux travailleurs et travailleuses

    18 septembre 2021
    Click to open the link
  • Justice sociale et démocratie
  • Les syndicats du Canada s’unissent aux infirmières pour exiger une intervention gouvernementale d’urgence

    17 septembre 2021
    Click to open the link