Les syndicats du Canada appellent à la libération immédiate des dirigeants syndicaux emprisonnés à Hong Kong

20 avril 2021

Les syndicats du Canada condamnent vigoureusement les poursuites contre des dirigeants syndicaux et des militants prodémocratie à Hong Kong. Le 16 avril, Lee Cheuk Yan, secrétaire général de la confédération des syndicats de Hong Kong (HKCTU), a été condamné à 18 mois d’emprisonnement pour avoir participé à une manifestation pour la démocratie organisée par des syndicats il y a près de deux ans.

Quatre autres défenseurs de la démocratie se sont vu imposer des peines d’emprisonnement et cinq autres ont vu suspendre leur peine. Lee Cheuk Yan devra faire face à six autres accusations au cours des prochains mois, avec les dirigeantes syndicales Carol Ng et Winnie Yu qui sont en détention avant procès pour subversion selon la loi sur la sécurité nationale.

« Cela va à l’encontre du principe de base de la liberté d’association et du droit légitime des syndicats de participer à des activités sociales et économiques », dit Hassan Yussuff, président du Congrès du travail du Canada. « Nous sommes solidaires de notre camarade et ami Lee Cheuk Yan et nous incitons le gouvernement de Hong Kong à retirer toutes les accusations portées contre ces activistes. »

Les syndicats mènent la lutte pour sauvegarder la démocratie depuis que la Chine a adopté des modifications législatives – y compris la loi sur la sécurité nationale – qui empiètent sur la souveraineté de Hong Kong et criminalisent la protestation. Cela affaiblit la loi fondamentale de Hong Kong, qui maintient le principe « un pays, deux systèmes » protégeant les libertés conservées après la fin du règne britannique, y compris la liberté de réunion pacifique et de parole, l’indépendance de l’appareil judiciaire et certains droits démocratiques qui ne sont pas protégés dans le reste de la Chine.

Avant sa condamnation, Lee Cheuk Yan a dédié la chanson You’ll Never Walk Alone (vous ne marcherez jamais seul) au peuple de Hong Kong. « Nous marcherons ensemble même dans les ténèbres, le cœur rempli d’espoir », a-t-il dit.

Les syndicats du Canada demeurent solidaires des travailleurs et travailleuses, des dirigeants syndicaux et des personnes qui militent pour la démocratie en ces temps sombres à Hong Kong.

Articles connexes

Protégeons les femmes qui confectionnent nos vêtements : les syndicats et la société civile du Canada appellent à l’action

Sept ans après le tragique effondrement de l’usine Rana Plaza, les travailleuses du vêtement du Bangladesh courent encore plus de risques et sont encore plus vulnérables en raison de la COVID-19. Les syndicats et les organisations de la société civile du Canada appellent à la prise de mesures immédiates pour secourir les travailleuses et les travailleurs et défendre les droits…
En savoir plus

Manifestations prodémocratie à Hong Kong

Les syndicats du Canada condamnent le recours à la force excessive contre les personnes qui manifestent pour la démocratie à Hong Kong.   Depuis deux mois, des centaines de milliers de citoyennes et citoyens de Hong Kong ont protesté contre une loi d’extradition vers la Chine continentale qui est considérée comme une entrave à l’indépendance de Hong Kong et une…
En savoir plus

Le gouvernement fédéral doit protéger les travailleurs contre l’interdiction d’exportation

Les syndicats du Canada incitent le gouvernement fédéral à s’assurer que les travailleurs canadiens sont protégés contre les pertes d’emploi et de revenu par suite de la récente interdiction par la Chine des exportations canadiennes de bœuf et de porc. Cette interdiction a été imposée après que les inspecteurs des douanes chinois ont détecté un additif alimentaire prohibé dans un…
En savoir plus