Selon les syndicats du Canada, il est temps de célébrer la Fierté et de résister aux atteintes aux droits de la personne

5 juin 2019

Pendant que les événements de la Fierté se déroulent dans des communautés de tout le pays, les syndicats du Canada célèbrent les réalisations permises par le militantisme LGBTABI d’un océan à l’autre et s’engagent à contrer la montée de la politique fondée sur le racisme et la haine qui menace les droits de la personne dans le monde entier.

« La saison de la Fierté est une période importante de rassemblement et de célébration des victoires et de la visibilité du militantisme LGBTABI dans nos communautés » déclare Larry Rousseau, vice-président exécutif du Congrès du travail du Canada (CTC). « C’est une période critique de réflexion au sujet de la fragilité de ces victoires dans le contexte des messages haineux et des atteintes aux droits de la personne qu’on entend et voit dans le monde entier. Les syndicats du Canada sont prêts à riposter aux assauts lancés sur les progrès que nous avons réalisés en matière de droits et de libertés des minorités sexuelles et de genre. »

Le mouvement syndical canadien a un important rôle à jouer sur les scènes nationale et internationale dans la défense des droits des communautés LGBTABI. En juin, la Conférence internationale du Travail conclura la négociation d’une nouvelle norme internationale du travail sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail qui indique clairement aux gouvernements et aux employeurs la ligne de conduite à suivre pour prévenir, réparer et éliminer la violence et le harcèlement au travail.

« Nous nous efforçons grandement de négocier une norme globale et inclusive qui reconnaît que certains groupes de travailleuses et travailleurs, y compris les LGBTABI, font démesurément l’objet et les frais de la violence et du harcèlement », dit Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du CTC. « L’OIT doit indiquer clairement que la violence et le harcèlement ne devraient jamais faire partie du travail », précise madame Walker.

Au Canada, les syndicats ont joué un rôle crucial dans la dénonciation de l’homophobie et de la transphobie ainsi que dans l’édification de lieux de travail et de communautés inclusifs et favorables aux personnes LGBTABI et à leurs familles. L’Alliance de la Fonction publique du Canada a lancé dernièrement une trousse en ligne intitulée Des milieux de travail accueillants pour les personnes trans, qui comprend des outils permettant d’appuyer les personnes trans et leurs alliés au travail. La Fédération des enseignantes et enseignants de la Colombie-Britannique se mobilise pour défendre la modernisation du système d’éducation provincial grâce à l’intégration de ressources et plans de cours appropriés contre l’homophobie et la transphobie. En Ontario, la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’élémentaire de l’Ontario et la Fédération des enseignantes et enseignants des écoles secondaires de l’Ontario conjuguent leurs efforts avec des élèves et des activistes de tous les principaux mouvements pour la justice sociale afin de riposter à 10 années de recul du programme d’études provincial en matière de santé de la sexualité et d’identités de genre.

« Ne vous y trompez pas : un assaut idéologique et concerté a été lancé sur les droits des communautés LGBTABI au Canada et dans le monde entier », affirme M. Rousseau. « En cette saison de la Fierté, je suis fier de faire partie d’un mouvement syndicat qui est prêt à résister et à défendre les droits de tous nos travailleuses et travailleurs et de leurs familles. »

Les syndicats du Canada donnent le pas à la revendication d’un régime national d’assurance-médicaments. Les personnes LGBTABI risquent de voir nuire à leur santé la combinaison des effets de l’homophobie et de la transphobie dont sont empreints notre système de santé et notre société. L’accès aux soins de santé, y compris les médicaments, est un droit fondamental de la personne. Pour les membres de la collectivité LGBTABI, cela nécessite un régime d’assurance-médicaments universel à payeur unique dont nous pourrons être fiers.

Les syndicats de tout le Canada vont participer de façon bien visible aux événements de la Fierté dans leur région. Pour consulter une liste exhaustive des événements qui auront lieu dans votre région, veuillez cliquer ici.

Articles connexes

Pour les syndicats du Canada, le conseil sur l’assurance-médicaments fait ce qui s’impose; maintenant les gouvernements doivent agir

Les syndicats du Canada applaudissent la recommandation du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments d’adopter un régime public universel à payeur unique pour la couverture des médicaments sur ordonnance au Canada. « L’assurance-médicaments universelle va radicalement améliorer la vie de tous les Canadiens et Canadiennes et, avec ce rapport, nous avons enfin une feuille de route…
Suite

Les syndicats du Canada jouent un rôle crucial dans les négociations de l’OIT sur la violence au travail

L’Organisation internationale du Travail (OIT) marquera son centième anniversaire cette année. Des représentants des syndicats, des gouvernements et des employeurs tiendront une réunion ce mois-ci dans le cadre de la 108e session de la Conférence internationale du Travail qui aura lieu à Genève. Marie Clarke Walker, secrétaire-trésorière du Congrès du travail du Canada (CTC), est la porte-parole des travailleurs au…
Suite

Les syndicats du Canada soutiennent l’appel à une action immédiate pour mettre fin à la violence contre les femmes et filles autochtones et les personnes bispirituelles

Les syndicats du Canada qualifient le rapport tant attendu sur l’enquête sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées de modèle nécessaire et souhaitable depuis longtemps pour la mise en œuvre de mesures immédiates. Le rapport, publié aujourd’hui, s’appuie sur trois années de témoignages douloureux de 2 000 personnes touchées et leurs familles, lors de dizaines de réunions communautaires…
Suite